Cet article date de plus d'un an.

JO de Paris 2024 : comment se prépare le retour de la baignade dans la Seine

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 4 min
Paris 2024 : le retour de la baignade dans la Seine
Article rédigé par France 2 - M. Boisseau, C. Morand, N. Bensmail, A. Dupont, J. Cohen-Olivieri
France Télévisions
France 2
À un peu moins de 500 jours des Jeux olympiques de Paris 2024, le parcours du triathlon a été dévoilé, jeudi 27 avril. Les participants devront se jeter dans la Seine. Pourtant, le fleuve est interdit à la baignade depuis 1923, une règle qui va donc changer.

De toutes les promesses olympiques, c’est l’une des plus spectaculaires : le retour de la baignade dans la Seine. D’abord, les athlètes en 2024, nageurs de longue distance et triathlète sous le pont Alexandre III, puis le grand public l’année suivante. Paris veut s’offrir un plongeon dans le passé. Retour à l’avant 1923 et l’interdiction de la nage dans le fleuve. Si la baignade est impossible actuellement, c’est à cause de la pollution.

Des déchets en surface et des bactéries

Quand des jeunes sportifs de canoë mettent la tête sous l’eau dans la Seine, les autorités sanitaires recommandent une douche savonnée pour éviter des problèmes de peau. Pourtant, à l’idée de se baigner dans le fleuve après les JO, tous sont enthousiastes. Plus que les déchets en surface, ce sont les bactéries qui proviennent de matières fécales qui posent problème. Mais selon des préleveurs d’énormes progrès sont réalisés depuis 30 ans. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.