Finistère : les chèvres créent la discorde sur l’île d'Ouessant

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Finistère : les chèvres créent la discorde sur l’île d'Ouessant -
Finistère : les chèvres créent la discorde sur l’île d'Ouessant Finistère : les chèvres créent la discorde sur l’île d'Ouessant - (France 3)
Article rédigé par France 3 - I. Frohberg, R. Massini, M. Ragot
France Télévisions
France 3
Sur l’île d'Ouessant (Finistère), les 130 chèvres sauvages deviennent un problème car elles mangent les plantations et abîment les parcelles. Elles sont de moins en moins bien acceptées par la population.

Dans le paysage de l’île d'Ouessant (Finistère), vous apercevrez certainement des chèvres, très jolies dans ce cadre. Mais les habitants de l’île, comme Elizabeth Coutrot, les acceptent de moins en moins. "Je pense qu’on ne peut pas laisser prospérer un troupeau de chèvres sans aucun contrôle", estime-t-elle. Chez la voisine, la gourmandise des chèvres a fait des dégâts considérables. 

Un problème pour l’environnement

Au départ, une quinzaine de chèvres ont été libérées dans la nature par leur propriétaire il y a une dizaine d’années. Elles se sont reproduites au rythme de 10% par an. On en compte aujourd’hui près de 130 à l’état sauvage, un problème pour l’environnement, notamment l’érosion. "(...) Sous les sabots, la terre et les petits cailloux tombent en bas de la falaise", explique Fanch Quénot, naturaliste, adjoint à l'environnement. Cette année, les chèvres devraient être rapatriés sur le continent au sein d’un enclos. 

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.