← Tous les résultats Municipales

Résultats des élections municipales : Ménil-Gondouin

Résumé du premier tour

Les habitants de Ménil-Gondouin sont allés voter le 15 mars 2020 pour les élections municipales. Le taux de participation au premier tour des élections municipales est cette année de 60,56 %. Il atteignait 76,67 % lors du scrutin de 2014 - soit une baisse (-16,11 points). La participation à l'élection a baissé dans le département de l'Orne quand on la compare au taux de participation du scrutin précédent : 74,37 % contre 56,95 % cette année.

Tout candidat qui se présente à l'élection ne peut pas devenir conseiller municipal. On doit ainsi emporter au moins 50 % des suffrages exprimés et plus de 25 % des voix des inscrits.

Résultats du 1er tour des élections municipales 2020 : qui est en tête à Ménil-Gondouin ?

À Ménil-Gondouin (61), l'ensemble des 11 sièges à remporter a donc déjà été attribué dès le premier tour des élections municipales 2020. Pascal Bouquerel et Dominique Brard ont obtenu 91,86 % des votes et, par conséquent, sont en tête de ce premier tour. En collectant 90,69 % des voix, Dominique Coulon gagne la troisième place. Parmi les futurs conseillers municipaux figureront aussi François Bidaux (89,53 %), Dominique Lemancel (89,53 %), Philippe Lemancel (89,53 %), Karine Coulon (88,37 %), Jean-Claude Robine (88,37 %), Patrick Lange (82,55 %), Joël Beauvais (81,39 %) et Jonathan Mathieu (81,39 %).

Les nouveaux membres du conseil municipal ayant été élus, on attend maintenant que ceux-ci désignent un maire parmi eux.

Résultats du premier tour - Ménil-Gondouin

Abstention : 39.44% Participation : 60.56%

Résultats détaillés du tour 1

  • Pascal BOUQUEREL, 91.86%



    Pascal BOUQUEREL

    91.86 %

    79 votes

  • Dominique BRARD, 91.86%



    Dominique BRARD

    91.86 %

    79 votes

  • Dominique COULON, 90.69%



    Dominique COULON

    90.69 %

    78 votes

  • François BIDAUX, 89.53%



    François BIDAUX

    89.53 %

    77 votes

  • Dominique LEMANCEL, 89.53%



    Dominique LEMANCEL

    89.53 %

    77 votes

  • Philippe LEMANCEL, 89.53%



    Philippe LEMANCEL

    89.53 %

    77 votes

  • Karine COULON, 88.37%



    Karine COULON

    88.37 %

    76 votes

  • Jean-Claude ROBINE, 88.37%



    Jean-Claude ROBINE

    88.37 %

    76 votes

  • Patrick LANGE, 82.55%



    Patrick LANGE

    82.55 %

    71 votes

  • Joël BEAUVAIS, 81.39%



    Joël BEAUVAIS

    81.39 %

    70 votes

  • Jonathan MATHIEU, 81.39%



    Jonathan MATHIEU

    81.39 %

    70 votes

Source : Ministère de l'intérieur

Résultats affichés : 5 premiers

Détails de la participation

  • 168 habitants
  • 142 inscrits
  • Votants86 inscrits 60.56%
  • Abstentionnistes56 inscrits 39.44%
  • Votes blancs0 inscrits 0%

Article à la une des élections

VIDEO. Un report des élections régionales en 2022 pose "des problèmes constitutionnels majeurs", selon Gérard Larcher

L'actualité locale sur les élections

L'actualité nationale sur les élections

Ménil-Gondouin : le contexte politique des élections municipales

Les communes françaises sont appelées les 15 mars et 22 mars 2020 à voter pour leurs nouveaux conseillers municipaux lors des élections. Le vote pour les communes de moins de 1 000 habitants suit des règles spécifiques. En effet, les électeurs ne votent pas pour une liste, mais pour des candidats, parmi ceux ayant soumis leur candidature au préalable.

Qui allons-nous voir à Ménil-Gondouin, pour les Municipales 2020 ?

Pour le premier tour des élections municipales 2020, les citoyens auront le choix entre les candidats qui suivent. Le maire actuel de Ménil-Gondouin, Pascal Bouquerel, est candidat à sa réélection. De plus, Joël Beauvais a déposé sa candidature. Depuis les élections municipales 2014, il a un siège au conseil municipal. François Bidaux, Dominique Brard, Dominique Coulon, Karine Coulon, Patrick Lange, Dominique Lemancel, Philippe Lemancel, Jonathan Mathieu et Jean-Claude Robine ont aussi été retenus comme candidats.

Il convient de rappeler que, pour être élus au premier tour, les candidats sont obligés d'obtenir une majorité absolue. Ceux-ci doivent par ailleurs avoir recueilli les voix d'au moins un quart des habitants inscrits sur les listes. S'il y a un second tour, les candidats doivent remporter une majorité relative afin d'être élus et pouvoir décrocher l'un des 11 sièges à pourvoir.

Ménil-Gondouin : quels sont les enjeux des Municipales ?

Qui sera élu au conseil municipal de la ville de Ménil-Gondouin ? Réponse à l'issue des élections municipales 2020, qui se dérouleront les 15 et 22 mars 2020. Sont concernés par ces élections les individus majeurs qui habitent ou s'acquittent de leurs impôts dans la commune en question. Les électeurs peuvent être français, ou membres de l'Union européenne.

2014, les précédentes élections municipales faisaient l'actualité : quelles étaient les tendances ?

Lors de ces élections municipales, les électeurs peuvent désigner plusieurs candidats à la fois et choisir des membres de deux listes différentes. Pour être visé par ce scrutin, dit plurinominal avec panachage, il faut vivre dans une municipalité de moins de 1000 habitants.
11 membres du conseil municipal de la commune de Ménil-Gondouin avaient été désignés à l'issue de l'élection qui se tenait le 23 mars 2014. Les scores étaient connus dès le soir du premier tour. Philippe Lemancel et Pascal Bouquerel étaient les candidats choisis par les Ménil-Gondoyens. Avec Dominique Brard, Dominique Coulon, Viviane Lefoyer, René Ernoult mais aussi Jonathan Mathieu et Dominique Lemancel, ils avaient pour mission de diriger la ville.
On décompte d'assez nombreux votants lors de ce suffrage : 104 voix ont été recensées pour une liste de 150 personnes en tout. Ce taux de participation implique une forte baisse lorsque nous le confrontons à celui des dernières Municipales de 2008 (83,22 %).

Cette orientation remonte-t-elle aux précédents scrutins ?

2017 : c'est l'année des dernières élections présidentielles, tandis que les précédentes élections municipales ont vu plusieurs types de scrutin dans l'intervalle. Si l'on compare les résultats du premier tour des élections présidentielles de 2017 sur la municipalité de Ménil-Gondouin, on constate qu'ils se sont avérés différents de ceux déclarés sur le reste de la France.
Les élections du premier tour ont donné lieu aux scores suivants : 27,97 % pour François Fillon (Les Républicains), 23,73 % pour Emmanuel Macron (En marche !) et, derrière dans les résultats, 18,64 % pour Jean-Luc Mélenchon (La France insoumise). Les scores du deuxième tour ont plébiscité Emmanuel Macron : 76,92 % au vote du côté des électeurs de Ménil-Gondouin. 118 Ménil-Gondoyens sont allés voter pour le second tour des Présidentielles de 2017 (86,13 %) alors que la participation en 2012 était de 89,66 %. On observe donc une baisse différente de l'évolution observée à l'échelle nationale (-5,8 points).
Prenez le Pouvoir (liste soutenue par Marine Le Pen) d'un côté, et Renaissance (soutenue par La République en Marche) de l'autre avaient respectivement emporté 29,17 % et 25 % des suffrages aux Européennes 2019.

Quelques informations sur Ménil-Gondouin

Les élections municipales apportent un aperçu de la situation socio-économique à Ménil-Gondouin. Ce sont les 15 et 22 mars 2020 que les habitants devront aller voter.

Que pourrait-on apprendre sur les habitants de la commune de Ménil-Gondouin ?

Ménil-Gondouin (Orne) compte 172 résidents. Avec cette commune, Lignou, Bazoches-au-Houlme ou Saint-Hilaire-de-Briouze font partie des villes qui constituent la Communauté de Communes du Val d'Orne. Si 33,33 % des Ménil-Gondoyens ont entre 55 et 64 ans, la majorité de la population a entre 25 et 54 ans. Les citoyens sont donc peu âgés. Les populations issues de l'immigration sont peu présentes à Ménil-Gondouin, avec 3,49 % des résidents.

Ménil-Gondouin : les habitants profitent-ils d'un niveau de vie confortable ?

Ces statistiques permettent d'évaluer le marché de l'emploi à Ménil-Gondouin. Pesant pour 52,63 % de la population en activité, les statuts des ouvriers et employés jouissent d'une bonne représentation. Les Ménil-Gondoyens en poste sont près de 85 et forment 49,42 % des habitants. Le taux d'emploi des hommes dans la commune ménil-gondoyenne est proportionnellement moins important que celui du sexe opposé. Sur presque 10 % de demandeurs d'emploi, une majeure partie sont des hommes.
Le revenu moyen en France s'élevait à plus de 20 000 € en 2014. À Ménil-Gondouin, en 2016, les résidents ont déclaré un revenu médian de 18 664 €.
Pour en savoir plus sur le marché immobilier ménil-gondoyen, consultez les chiffres qui suivent, ils pourraient vous éclairer. Les locations correspondent à moins de 4 % du marché ménil-gondoyen pour les maisons non HLM de 6 pièces et environ 3 % pour les maisons non HLM de 2 pièces. Les propriétaires d'une maison de 3 pièces représentent autour de 20 % des résidents, tandis qu'ils sont environ 25 % à posséder une maison de 5 pièces.

Niveau établissements scolaires, hôpitaux et environnement... Fait-il bon vivre à Ménil-Gondouin ?

Pour évaluer la qualité de vie dans une commune, on peut étudier le nombre d'infrastructures rapporté à la densité de population. Ainsi, à Ménil-Gondouin, les équipements essentiels pour se soigner, se déplacer ou s'instruire manquent un peu. Si on compare avec la population totale, un assez grand nombre de familles vivent à Ménil-Gondouin, car on recense aujourd'hui 30 enfants, âgés de 0 à 15 ans.
L'aménagement du territoire et les services publics sont des facteurs à connaître pour la sélection d'un lieu de résidence. La pollution également. Que savons-nous sur la qualité de l'eau ? On peut affirmer qu'elle se révèle à 100 % conforme selon L'observatoire national de l'eau. Et cela sur le plan microbiologique ​comme physico-chimique ​.