Résumé de l'élection

Les municipales ont mobilisé les électeurs de Maringes le 15 mars 2020. Les habitants ont été à peine 43,57 % à avoir glissé un bulletin de vote dans les urnes lors des élections. La pandémie du coronavirus a éventuellement influencé ce chiffre. Dans le département de la Loire, la participation a baissé en comparaison avec le scrutin précédent (69,66 % contre 50,71 % cette année).

Un candidat qui obtient plus de la moitié des suffrages considérés comme valides et 25 % des votes des inscrits pourra siéger au conseil municipal.

Élections municipales 2020 à Maringes : qui l'emporte au premier tour ?

À Maringes (42), les jeux sont donc faits dès le premier tour pour ces élections municipales 2020 étant donné que les 15 sièges du conseil ont déjà tous été attribués. La commune a vu Marie-France Joly ressortir vainqueure du premier tour des élections municipales avec 100 % des voix. Les résultats montrent que 99,53 % des électeurs ont choisi Fabien Maligeay. Les citoyens ont situé Catherine Pelletier et Alain Toinon en troisième position en leur allouant 98,13 % des voix. Par ailleurs, les électeurs ont choisi certains candidats, y compris Marie-Noëlle Dolbau (96,72 %), Nicole Chalandon (96,26 %), Jean-François Dumas (95,79 %), Philippe Garnier (94,85 %), Marie-Hélène Penven De Mari (94,85 %), Bernard Crozier (93,92 %), François Dumont (93,92 %), Guillaume Assogba (93,45 %), Sébastien Coeur (92,05 %), Blandine Thevenon-Nicoli (90,65 %) et Jean-Marc Poncet (89,71 %).

Il faut également souligner que ce village a relevé 0,46 % de votes blancs et 0,92 % de votes nuls.

Celle ou celui qui occupera la fonction de maire sera désigné dans les rangs des nouveaux membres du conseil municipal et par ces derniers.

Résultats Maringes

Abstention : 56.43% Participation : 43.57%

Résultats détaillés du tour 1

  • 1, Marie-France JOLY, , 100%, 214 votes

    Élu·e



    Marie-France JOLY

    100 %

    214 votes

  • 2, Fabien MALIGEAY, , 99.53%, 213 votes

    Élu·e



    Fabien MALIGEAY

    99.53 %

    213 votes

  • 3, Catherine PELLETIER, , 98.13%, 210 votes

    Élu·e



    Catherine PELLETIER

    98.13 %

    210 votes

  • 4, Alain TOINON, , 98.13%, 210 votes

    Élu·e



    Alain TOINON

    98.13 %

    210 votes

  • 5, Marie-Noëlle DOLBAU, , 96.72%, 207 votes

    Élu·e



    Marie-Noëlle DOLBAU

    96.72 %

    207 votes

  • 6, Nicole CHALANDON, , 96.26%, 206 votes

    Élu·e



    Nicole CHALANDON

    96.26 %

    206 votes

  • 7, Jean-François DUMAS, , 95.79%, 205 votes

    Élu·e



    Jean-François DUMAS

    95.79 %

    205 votes

  • 8, Philippe GARNIER, , 94.85%, 203 votes

    Élu·e



    Philippe GARNIER

    94.85 %

    203 votes

  • 9, Marie-Hélène PENVEN DE MARI, , 94.85%, 203 votes

    Élu·e



    Marie-Hélène PENVEN DE MARI

    94.85 %

    203 votes

  • 10, Bernard CROZIER, , 93.92%, 201 votes

    Élu·e



    Bernard CROZIER

    93.92 %

    201 votes

  • 11, François DUMONT, , 93.92%, 201 votes

    Élu·e



    François DUMONT

    93.92 %

    201 votes

  • 12, Guillaume ASSOGBA, , 93.45%, 200 votes

    Élu·e



    Guillaume ASSOGBA

    93.45 %

    200 votes

  • 13, Sébastien COEUR, , 92.05%, 197 votes

    Élu·e



    Sébastien COEUR

    92.05 %

    197 votes

  • 14, Blandine THEVENON-NICOLI, , 90.65%, 194 votes

    Élu·e



    Blandine THEVENON-NICOLI

    90.65 %

    194 votes

  • 15, Jean-Marc PONCET, , 89.71%, 192 votes

    Élu·e



    Jean-Marc PONCET

    89.71 %

    192 votes

Source : Ministère de l'intérieur

Détails de la participation

  • 650 habitants
  • 498 inscrits
  • Votants217 inscrits 43.57%
  • Abstentionnistes281 inscrits 56.43%
  • Votes blancs1 inscrits 0.46%

CARTE. Municipales 2020 : voici les 50 villes à suivre au second tour

Les candidats qualifiés au second tour avaient jusqu'au 2 juin à 18 heures pour se désister, se maintenir ou fusionner leurs listes. L'affiche est désormais connue dans les 4 900 communes où le conseil municipal doit encore être élu.

Actualités locales sur les élections

L'actualité nationale sur les élections

Maringes : le contexte politique des élections municipales

Pour les élections des 15 et 22 mars 2020, les communes françaises seront invitées à renouveler leur conseil municipal. Le vote pour les communes de moins de 1 000 habitants obéit à des règles spécifiques. En effet, les électeurs ne votent pas pour une liste, mais pour des candidats, parmi ceux ayant déposé leur candidature au préalable.

Les Municipales 2020 : point sur les candidats à Maringes

Lors du premier tour des Municipales 2020, vous pourrez choisir entre les candidats suivants. Les élections pour la mairie de Maringes joueront, peut-être, en faveur de François Dumont, maire en fonction, qui veut garder son poste actuel. Guillaume Assogba se porte également candidat. Autres choix possibles pour les citoyens : Nicole Chalandon, Sébastien Coeur, Bernard Crozier, Marie-Noëlle Dolbau, Jean-François Dumas, Philippe Garnier, Marie-France Joly, Fabien Maligeay, Catherine Pelletier, Marie-Hélène Penven De Mari, Jean-Marc Poncet, Blandine Thevenon-Nicoli et Alain Toinon.

Il est important de rappeler que les candidats sont élus dès le premier tour s'il y a majorité absolue, sous réserve qu'ils aient été plébiscités par plus d'un quart des habitants enregistrés sur les listes électorales. Si un second tour est nécessaire, la majorité relative devra être remportée par les candidats pour que ces derniers puissent être élus et accéder à l'un des 15 sièges à pourvoir.

Maringes : quels sont les enjeux des Municipales ?

Les élections municipales 2020, lors desquelles les résidents de Maringes éliront leur nouveau conseil municipal, auront lieu les 15 et 22 mars 2020. Pour voter lors de ce suffrage, plusieurs critères doivent être réunis : il faut avoir plus de 18 ans, payer ses impôts ou habiter dans la municipalité, apparaître sur les listes électorales et être français ou ressortissant de l'UE.

Bilan des élections municipales de 2014

Il est possible de voter pour plusieurs membres en même temps et par ailleurs pour des candidats de deux listes différentes pendant ces municipales. C'est ce que l'on appelle un scrutin plurinominal avec panachage. Ce dernier ne s'applique qu'aux villes de moins de 1000 habitants.
À Maringes, 15 membres du conseil municipal ont été élus dès le soir du premier tour, le 23 mars 2014. Les Maringeons s'étaient fiés à Denis Thevenon, Pierre-François Blanchon et Christophe Charvolin pour diriger leur commune. Ceux-ci étaient épaulés par Nicole Chalandon, Denis Grange, Georges Charbonnier, Marie-Thérèse Farge mais aussi Myriam Michalet et Guy Villemagne.
Quand ils ont été appelés aux urnes, assez peu de citoyens ont voulu participer : seuls 319 votants sur 477 inscrits ont été comptabilisés. Lorsqu'on sait que, aux dernières Municipales de 2008, le nombre de participants égalait 76,75 %, une forte baisse est alors notable.

Cette tendance a-t-elle subsisté d'un scrutin à l'autre ?

On constate qu'ont eu lieu plusieurs votes depuis les élections municipales, et que les précédentes élections présidentielles datent de 2017. Les électeurs de Maringes ont établi une tendance : les résultats de la commune lors du premier tour des dernières élections présidentielles de 2017 étaient différents de ceux qui sont ressortis à l'échelle globale du pays.
Marine Le Pen (Front national) d'une part, et François Fillon (Républicains) d'autre part totalisaient respectivement 23,73 % et 21,31 % des voix. Avec 59,71 % des voix, Emmanuel Macron s'est imposé durant le deuxième tour à Maringes. Lors du second tour des élections présidentielles de 2012, la participation à Maringes était de 89,43 %, tandis qu'elle atteignait 82,54 % en 2017 avec 416 électeurs. On note donc une baisse différente de la variation remarquée au niveau du pays (-5,8 points).
La République en Marche avec Renaissance aura emporté 18,92 % des votes à l'issue des élections européennes de 2019, contre 25,1 % avec Prenez le Pouvoir (liste soutenue par Marine Le Pen).

Maringes : les données clefs

Les municipales, qui se dérouleront les 15 et 22 mars prochains, sont l'occasion pour les citoyens de Maringes de désigner leurs futurs membres du conseil municipal. Souvent, ce vote très local sert à prendre le pouls de la municipalité et identifier les problématiques qui sont les siennes, problématiques qui s'expliquent au travers des relevés socio-économiques.

Toutes les particularités des habitants de Maringes

À Maringes, 666 habitants vivent dans ce village de la Loire. La Communauté de Communes des Monts du Lyonnais réunit Maringes avec plusieurs communes voisines, comme Coise, Saint-Genis-l'Argentière ou Brullioles. Les chiffres font état d'une population peu âgée. De fait, la majorité de la population a entre 25 et 54 ans et 20,68 % ont entre 55 et 64 ans. La ville de Maringes est peu multiculturelle. 1,04 % de sa population sont issus de l'immigration.

Revenus, travail et immobilier : comment caractériser le niveau de vie à Maringes ?

Les chiffres suivants donnent une idée de la stabilité ou de la précarité des activités professionnelles des résidents de Maringes. Environ 331 Maringeons travaillent. Ils représentent 49,85 % des résidents. La ville dénombre essentiellement des ouvriers et employés (64,41 %). Dans l'agglomération maringeonne, les demandeurs d'emploi constituent 8 % des habitants – dont plus de la moitié sont des hommes.
Statistiquement, les Maringeons touchent un revenu moyen similaire à celui des Français. En 2014, le revenu fiscal médian national était de plus de 20 000 € et en 2016, il s'élevait à 20 390 €.
Pour estimer le dynamisme d'une commune, il est toujours utile de s'intéresser aux chiffres du marché immobilier. Les Maringeons et la location : ils s'avèrent 6 % à être locataires d'une maison non HLM de 4 pièces et plus de 4 % d'un appartement non HLM de 3 pièces. Environ 25 % des Maringeons sont propriétaires d'une maison de 6 pièces tandis qu'ils sont un peu moins du tiers à avoir investi dans une maison de 5 pièces.

Que dire de la qualité de vie à Maringes ?

Maringes est une ville où les infrastructures (hôpitaux, gares, écoles...) manquent un peu. Avec ses 158 enfants âgés de 0 à 15 ans à Maringes, il est clair que la ville compte un assez grand nombre de familles par rapport à son nombre total de résidents. Aussi, ces jeunes disposent-ils d'espaces qui leur sont dédiés, dont 1 établissement scolaire.
Savoir à quel point un territoire est pollué donne une indication importante sur la qualité de vie sur place. Sur le plan microbiologique et physico-chimique, la qualité de l'eau est à 100 % conforme sur ces deux plans.