Procès des attentats de janvier 2015 : "Il n'y a pas de résilience", assure Maryse Wolinski

Maryse Wolinski a perdu "son amoureux", comme elle appelle dans son livre "Aux risques de la vie", dans les attentats de Charlie Hebdo en janvier 2015. Alors que le procès s'est ouvert cette semaine, elle était l'invitée du journal de 23 heures de franceinfo, jeudi 3 septembre.

franceinfo

Il y a cinq ans, Maryse Wolinski, épouse du dessinateur Georges Wolinski, perdait son mari dans les attentats de Charlie Hebdo. Alors que le procès s'est ouvert cette semaine, la journaliste assure vouloir s'y rendre. "Bien sûr que j'irai au procès. Mais je n'obtiendrai pas de réponse aux questions que je me pose", assure Maryse Wolinksi dans le journal de 23 heures de franceinfo, jeudi 3 septembre.

"Pas de résilience possible"

La veuve de Georges Wolinski se demande encore pourquoi un tel attentat a pu avoir lieu et quels ont été les dysfonctionnements qui ont amené à ce qu'une véritable scène de guerre se produise dans les locaux d'une rédaction en plein Paris. "Il n'y a pas de résilience. C'est une véritable reconstruction qu'il faut désormais entamer. Pour arriver non pas à survivre mais à vivre", confie Maryse Wolinski, pour qui "ce procès sera une grande épreuve".

Le JT
Les autres sujets du JT
Maryse Wolinski, invitée du journal de 23 heures de franceinfo, jeudi 3 septembre 2020.
Maryse Wolinski, invitée du journal de 23 heures de franceinfo, jeudi 3 septembre 2020. (FRANCEINFO)