Baisse des impôts de production : un cadeau aux entreprises ?

Jeudi 3 septembre, Jean Castex a annoncé une baisse des impôts de production de 20 milliards d'euros. Les premiers concernés sont les petites et les moyennes entreprises.

franceinfo

De nombreuses PME industrielles ont été frappées de plein fouet par la crise sanitaire. Dans une usine de fabrication de vis, il a fallu licencier une quarantaine de salariés. Alors le patron attendait avec impatience le plan de relance de l'économie, dévoilé par Jean Castex jeudi 3 septembre. La baisse des impôts de production, ces taxes sur les locaux et la main d'œuvre qu'il faut payer quel que soit le résultat de l'entreprise, était notamment très attendue.

Une bulle d'air

"Aujourd'hui, je paye 440 000 euros d'impôts productifs. Demain, je n'en payerai plus que 220 000, donc c'est une très bonne nouvelle. Une fois que l'économie sera repartie, cela va nous permettre de redevenir un petit peu plus compétitifs", savoure Guillaume Rabourdin, directeur de l'entreprise "Rabourdin". C'est donc une bulle d'air pour ce fabricant, qui reste néanmoins en difficulté : - 40% d'activité depuis le début de la crise sanitaire. Le plan de relance suscite donc beaucoup d'espoirs pour remonter la pente.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le Premier ministre, Jean Castex, et le ministre de l\'Economie, Bruno Le Maire, dans la cour de l\'Elysée, à Paris, le 26 août 2020.
Le Premier ministre, Jean Castex, et le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, dans la cour de l'Elysée, à Paris, le 26 août 2020. (LUDOVIC MARIN / AFP)