Cet article date de plus d'un an.

Fraude : en quoi consiste le filtre "anti-arnaques" que souhaite créer le gouvernement ?

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min
Fraude : en quoi consiste le filtre "anti-arnaques" que souhaite créer le gouvernement ?
Article rédigé par France 3 - P.Mauger
France Télévisions
France 3
Le gouvernement veut sécuriser l’espace numérique. Un projet de loi est présenté mercredi 10 mai en conseil des ministres. Le point sur le plateau du 12/13 avec la journaliste Peggy Mauger.

L’exécutif souhaite créer un filtre "anti-arnaques". En quoi consiste-t-il ? En cas de tentative de fraude ou d’envoi de lien douteux, "une fenêtre s’ouvrira automatiquement" vous alertant d’un risque d’escroquerie, indique la journaliste Peggy Mauger, présente, mercredi 10 mai, sur le plateau du 12/13. Le site ne sera pas bloqué, "mais vous saurez qu’il est référencé comme un site malveillant", poursuit la journaliste. 

Une liste noire de sites frauduleux

Les opérateurs internet et les navigateurs seront en charge de diffuser les messages, "sur la base d’une liste noire de sites frauduleux, qui leur sera fournie par les autorités", ajoute Peggy Mauger. En 2022, 18 millions de Français se sont dit victimes d’une arnaque internet, avec une moyenne de 800 euros de perte par victime, soit un total de 3,4 milliards d’euros de préjudice au total. Le test débutera en septembre. Une initiative critiquée, car selon un expert "si un site est identifié comme frauduleux, un nouveau sera créé dans la demi-heure qui suit"

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.