EDF s'apprête à supprimer des postes

Après des années d'embauche, la compagnie va supprimer 3350 postes, sans licenciement direct. La direction invoque une évolution nécessaire.

France 2

EDF, une des plus grandes entreprises de France va tailler dans ses effectifs. La direction du groupe a annoncé jeudi 21 janvier qu'elle comptait supprimer 3350 postes sans licenciement direct d'ici deux ans.
Aujourd'hui jeudi 21 janvier, à Paris, Caen ou Orléans, des centaines de salariés de l'entreprise ont manifesté contre cette annonce. Alors que l'entreprise doit faire face à de nombreux défis industriels, les syndicats ne comprennent pas.

Concurrence du privé

"Nous devons rénover l'ensemble des centrales nucléaires dans les années à venir et relever le défi de la concurrence internationale, souligne Philippe Page le Merour, syndicaliste CGT. Ces suppressions de postes interviennent au pire moment".
Pour la direction d'EDF, il faut réduire les effectifs face à la concurrence du privé et la baisse des prix de l'électricité. Le groupe assure qu'il continuera quand même à recruter d'ici 2018, entre 1 000 et 2 000 personnes chaque année.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le siège du groupe EDF, à la Défense (Hauts-de-Seine), le 4 août 2015.
Le siège du groupe EDF, à la Défense (Hauts-de-Seine), le 4 août 2015. (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)