Éducation : les établissements pourront désormais éloigner les harceleurs à l’école

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min
Les élèves harceleurs pourront bientôt être exclus de leur établissement, sans l'avis des parents, a annoncé dans la matinée du mardi 11 avril le ministre de l'Education, Pap N'Diaye. Jusqu'à présent, il était très compliqué de les éloigner de leur victime. Témoignage d’un père de famille. -
Éducation : les établissements pourront désormais éloigner les harceleurs à l’école Les élèves harceleurs pourront bientôt être exclus de leur établissement, sans l'avis des parents, a annoncé dans la matinée du mardi 11 avril le ministre de l'Education, Pap N'Diaye. Jusqu'à présent, il était très compliqué de les éloigner de leur victime. Témoignage d’un père de famille. - (France 3)
Article rédigé par France 3 - M. Larguet, S. Guillaumin, M. Semerjian
France Télévisions
France 3
Les élèves harceleurs pourront bientôt être exclus de leur établissement, sans l'avis des parents, a annoncé dans la matinée du mardi 11 avril le ministre de l'Education, Pap N'Diaye. Jusqu'à présent, il était très compliqué de les éloigner de leur victime. Témoignage d’un père de famille.

Mickaël Gauthier s’est longtemps battu pour que le harceleur de son fils soit changé d’école. Durant plusieurs années, Maël, 10 ans, a subi moqueries, insultes et coups. Il a fallu près d’un an et demi pour obtenir gain de cause. "J’ai beau l’emmener tous les jours chez le psy, le lendemain si à l’école il prend des coups, des insultes, le travail qui est fait en amont ne sert à rien", dit-il.  

Exclure les élèves harceleurs  

Pap Ndiaye, ministre de l'Éducation nationale et de la Jeunesse, tente désormais d’apporter une réponse au problème. "En dernier recours, lorsque toutes les solutions ont été épuisées, à ce moment-là, l’élève harceler pourra être scolarisé dans une autre école, indépendamment de l’avis des parents, si le maire ou les maires concernées sont d’accord", a-t-il déclaré sur RTL, dans la matinée du mardi 11 avril. 800 000 à un million d’enfants par an seraient victimes de harcèlement scolaire, soit 6 à 10% des élèves au cours de leur scolarité. 

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.