Cet article date de plus d'un an.

Pouvoir d’achat : les produits de marques distributeurs impactés par l’inflation

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min
En février, le ticket de caisse du 20 Heures a flambé de 15,9 %. Une hausse globale des prix qui n’épargne pas les produits de marques distributeurs.
Pouvoir d’achat : les produits de marques distributeurs impactés par l’inflation En février, le ticket de caisse du 20 Heures a flambé de 15,9 %. Une hausse globale des prix qui n’épargne pas les produits de marques distributeurs. (FRANCE 2)
Article rédigé par France 2 - A.-C Le Sann, A. Forveille, N. Berthelot
France Télévisions
France 2
En février, le ticket de caisse du 20 Heures a flambé de 15,9 %. Une hausse globale des prix qui n’épargne pas les produits de marques distributeurs.

En ce mois de février, le ticket de caisse du 20 Heures poursuit sa flambée, avec une augmentation de 15,9 %. En un an, son inflation est galopante, passant de 2,44 % à près de 16 %. Il s’agit du sixième mois d’augmentation. Résultat : de plus en plus de Français se tournent vers les marques distributeurs et les marques premiers prix, les moins chers en rayon. Une consommatrice reconnaît : "Je me fais moins de courses plaisirs. J’achète ce qui est nécessaire. […] Je prends dans les premiers prix."

Une hausse sans surprise

Et pourtant, les premiers prix et les marques distributeurs connaissent des records d’inflation eux aussi. Par exemple, le prix du sucre premier prix a grimpé de 42 % en raison de la mauvaise récolte de betteraves. Les produits frais ne sont pas épargnés par cette hausse, notamment les œufs premier prix, avec une augmentation de 31 %. Selon un expert, ces hausses ne sont pas une surprise. Dans les autres rayons, le constat est le même : les prix augmentent. 

Parmi nos sources

NielsenIQ : suivi des prix sur une sélection de produits tous les mois pour France Télévisions 

Méthodologie :

NielsenIQ collecte chaque mois les données de plus de 10 000 magasins hypermarchés, supermarchés, magasins de proximité, drive. Tous les produits de grande consommation sont inclus dans ce suivi, soit plus de 300 000 produits (codes-barres). Sont exclus les produits de poids variable (par exemple les fruits et légumes).

Le prix retenu pour chaque magasin est le prix le plus récent des deux premières semaines du mois. Les évolutions des prix sont calculées à un an d'intervalle dans le même magasin sur le même produit. Ces évolutions des prix sont ensuite agrégées à la famille de produits sans pondération par les ventes. Le panier est une moyenne simple des évolutions des catégories sélectionnées.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.