8h30 franceinfo, France info

Accord de Paris sur le climat, quotas sur l'immigration, islamophobie ... le "8h30 franceinfo" de Yannick Jadot

Yannick Jadot, députée européen Europe Écologie-Les Verts (EELV), invité du "8.30 franceinfo" mardi, s'est exprimé sur la sortie américaine de l'accord de Paris sur le climat, les quotas pour les migrants économiques et sur une tribune qu'il a signée contre l'islamophobie.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Yannick Jadot, eurodéputé Europe Écologie-Les Verts, invité du \"8.30 franceinfo\" mardi 5 novembre 2019.
Yannick Jadot, eurodéputé Europe Écologie-Les Verts, invité du "8.30 franceinfo" mardi 5 novembre 2019. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Yannick Jadot, député européen Europe Écologie-Les Verts (EELV), était l'invité du "8h30 franceinfo" mardi 5 novembre 2019. Retrait des États-Unis de l'accord de Paris sur le climat, quotas sur l'immigration économique, islamophobie en France ... Il répond aux questions de Marc Fauvelle et Renaud Dély. 

Les États-Unis se retirent de l'accord de Paris pour le climat

Lundi 4 novembre, les États-Unis ont officialisé leur intention de se retirer de l'accord de Paris sur le climat. "L'acte de Donald Trump est criminel", accuse Yannick Jadot. Quand on sait les dégâts, aujourd'hui, en termes de vies, du dérèglement climatique, nier cette réalité et nier l'action nécessaire, c'est criminel".

Cette décision américaine place selon lui la France face à ses propres responsabilités en matière de climat. "Nous ne sommes pas sur la trajectoire de l'accord de Paris, nous n'en faisons pas assez", déplore le député européen EELV.

Il faudrait en faire trois, quatre, cinq fois plus pour être raccord avec ce que nous demande la science

Yannick Jadot, eurodéputé EELV

invité du 8.30 franceinfo

Au-delà d'une nécessité, pour Yannick Jadot, la lutte contre le dérèglement climatique est "une incroyable opportunité pour notre économie". Il appelle à montrer l'exemple avec un "nouveau projet de société" plus écologique : "Faisons-en la démonstration au niveau mondial et les Américains nous rattraperont".

Instauration de quotas sur l'immigration économique 

Le gouvernement souhaite faciliter l'immigration économique pour permettre aux secteurs en tension d'embaucher plus facilement des étrangers. "Si ça se fait à l'échelle des territoires" et en "associant les syndicats", "ça peut être intéressant", a réagi Yannick Jadot.

Il recommande de faire émerger "des secteurs en tension", avec "une perspective à la fois économique, sociale et d'intégration" ... mais fait une mise en garde : cette politique, selon lui, ne doit pas être mise en place "simplement à la demande des entreprises", mais en association avec "tous les acteurs qui permettent d'évaluer ce que seraient ces secteurs en tension".

Souvent, ces histoires de migration sont des histoires de succès, sont des histoires qui selon toutes les études créent de l'activité et de l'emploi dans notre pays

Yannick Jadot, eurodéputé EELV

invité du "8.30 franceinfo

Selon l'eurodéputé, la France a "besoin de migrants économiques", notamment pour "nous permettre de sortir du fantasme que nous sommes envahis" .

Immigration : un délai de carence de trois mois pour l'accès à l'aide médicale de base

En revanche, Yannick Jadot s'est dit "abasourdi" sur l'instauration d'un délai de carence de trois mois pour l'accès à l'aide médicale de base. "Le gouvernement va encore plus précariser, maltraiter les demandeurs d'asile, regrette-t-il, on va rajouter de la précarité, de la violence, des problèmes de santé, à des gens qui ne le méritent pas, qu'on devrait soutenir".

Ce gouvernement tape sur les plus faibles

Yannick Jadot, eurodéputé EELV

invité du "8.30 franceinfo"

Une tribune contre l'islamophobie 

"Je ne valide pas l'ensemble du texte", a affirmé Yannick Jadot à propos d'une tribune publiée dans Libération le 1er novembre et signée par une cinquantaine de personnalités, qui appellent à manifester dimanche 10 novembre contre l'islamophobie

Ce texte dénonce notamment des "projets ou des lois liberticides" vis-à-vis des musulmans."Je n'ai jamais considéré qu'il y avait un racisme d'Etat dans notre pays", relativise Yannick Jadot, qui fait pourtant partie des signataires de cette tribune, tout comme le leader de La France insoumise Jean-Luc Mélenchon, le numéro 1 de la CGT Philippe Martinez ou encore la journaliste Rokhaya Diallo.

Je ne vois pas aujourd'hui de loi liberticide vis-à-vis des musulmans dans notre pays

Yannick Jadot, eurodéputé EELV

invité du "8.30 franceinfo"

Pourquoi le député européen l'a-t-il alors signé, s'il ne partage pas l'ensemble des idées ? "Ce texte m'est apparu comme une nécessité de lancer une alerte auprès de nos concitoyens sur quelque chose qui monte dans notre société, qui est à la fois l'ensemble des racismes et un racisme vis-à-vis des musulmans, explique Yannick Jadot. Ce texte, il m'apparaît dans sa philosophie porter une alerte dans notre société sur un danger qui est de faire d'une partie de la communauté nationale le bouc émissaire de nos difficultés".

Yannick Jadot, eurodéputé Europe Écologie-Les Verts, invité du \"8.30 franceinfo\" mardi 5 novembre 2019.
Yannick Jadot, eurodéputé Europe Écologie-Les Verts, invité du "8.30 franceinfo" mardi 5 novembre 2019. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)