Envoyé spécial, France 2

Envoyé spécial du jeudi 5 mai 2016

a revoir

Présenté parGuilaine Chenu, Françoise Joly

Diffusé le 05/05/2016Durée : 01h45

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

Pour des raisons liées aux droits de rediffusion, cette émission n'est plus disponible.

"Envoyé Spécial" est une émission hebdomadaire de France 2 préparée et présentée par Guilaine Chenu et Françoise Joly et diffusée le jeudi à 20h45.

Au sommaire jeudi 5 mai

Des Français hors réseau

Hors des villes, ils se sentent oubliés, abandonnés. Lignes téléphoniques en panne, connexions internet défaillantes, réseaux mobiles inexistants, certains Français seraient-ils des citoyens de seconde zone ? Ils habitent tous dans des régions très rurales, souvent des endroits où les services publics sont absents.

Est-il acceptable, en 2016, de devoir prendre sa voiture et se rendre sur le lieu le plus élevé de la commune pour envoyer un texto ? Pour les opérateurs privés, de téléphonie mobile ou d'internet, ce n'est pas rentable de couvrir ces territoires perdus de la télécommunication. L'Etat peut-il leur apporter des solutions ? Certains habitants, excédés, n'attendent pas de le savoir pour prendre les choses en main...

Une enquête de Perrine Bonnet et Laura Aguirre de Carcer.

Un suspect oublié ?

C'est l'un des faits divers les plus mystérieux de ces trente dernières années : l'affaire de Montigny-lès-Metz. Le 28 septembre 1986, deux garçons de 8 ans sont tués à coups de pierre le long d'une voie ferrée. Et si cette enquête était sur le point d'être résolue ? Pour ce crime, Patrick Dils a été condamné à la réclusion criminelle à perpétuité et a passé quinze ans derrière les barreaux avant d’être innocenté, après la mise en accusation du tueur en série Francis Heaulme.

Mais Heaulme ne sera peut-être pas seul dans le box des accusés. Il y a deux semaines, les juges du tribunal de Metz ont décidé d'envoyer un deuxième homme devant la cour d’assises. Il s'appelle Henri Leclaire, c'est un manutentionnaire à la retraite qui a toujours vécu à Montigny-lès-Metz. 
Nous avons rencontré des témoins exclusifs, et ceux dont la vie a basculé ce dimanche d'automne 1986 et qui attendent toujours des réponses de la justice. Pour les familles des victimes, ce sera le cinquième procès.

Un reportage d'Emmanuel Charlot.

Egypte : au pays des disparus

Ils sont égyptiens mais aussi français ou italiens, certains sont arrêtés puis disparaissent, d’autres sont torturés jusqu’à la mort. On compte 735 personnes disparues dans le pays des pharaons et du maréchal Sissi, qui le tient d'une main de fer. 

Le cas qui a défrayé la chronique en Occident concerne Giulio Regeni, un jeune chercheur italien qui a été retrouvé au bord d'une autoroute du Caire, torturé à mort. Lui, on a retrouvé son corps, mais des centaines de familles égyptiennes n'ont tout simplement plus aucune nouvelle de leur époux, leur fils ou leur frère qui ont disparu sans laisser de traces. Ils sont "passés derrière le soleil", comme on dit là-bas. Aucun doute, pour eux, ils ont été enlevés par les forces de sécurité. Que se passe-t-il en Egypte ?

Un reportage de Pierre Monégier.

Tango sur ordonnance

Des pas de tango pour faire reculer la maladie. C’est la danse de la sensualité par excellence, c’est devenu une thérapie pour des malades dont les gestes se figent pourtant jour après jour, ceux qui souffrent de Parkinson. Comment danser quand on a des difficultés à marcher ? Quels bienfaits le tango apporte-t-il aux malades de Parkinson ?

Une équipe d’"Envoyé spécial" est partie à la rencontre de passionnés de tango, de médecins qui s’improvisent professeurs de danse pour libérer le mouvement de leurs patients. Elle a suivi les pas de ces hommes et de ces femmes qui retrouvent peu à peu mobilité et plaisir au son du bandonéon. Loin de son Argentine natale, cette danse a même fait son entrée à l’hôpital. La recherche mise désormais sur les vertus thérapeutiques de l’abrazo, l'étreinte propre au tango.

Un reportage d’Alice Gauvin, Alexis Jacquet et Tatiana Daligault.

La rédaction d'"Envoyé spécial" vous invite à commenter l'émission sur sa page Facebook ou sur Twitter avec le hashtag #EnvoyéSpécial.

data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==