Envoyé spécial, France 2

VIDEO. Envoyé spécial. Egypte: un ami de l'Italien retrouvé mort témoigne

En janvier dernier, Giulio Regeni a été retrouvé torturé à mort sur le bord d'une autoroute cairote. Un confrère du jeune chercheur témoigne sous couvert d'anonymat. Pour lui il n'y a pas de doute, c'est la police égyptienne qui a tué son ami. Extrait de "Egypte, au pays des dispaurs" diffusé dans Envoyé spécial le 5 mai.

FRANCE 2 / PIERRE MONEGIER

Le 25 janvier dernier, jour anniversaire de la Révoliution en Egypte, Giulio Regeni se rend chez des amis pour dîner. C'est un jeune chercheur italien installé dans le centre ville du Caire. Il n'arrivera jamais à destination. Huit jours plus tard il est retrouvé sur le bord d'une autoroute. Doigts brisés, ongles arrachés, traces de brûlure, il a été torturé à mort. La police explique qu'il a été victime d'un crime crapuleux.

Exécuté à cause de ses recherches?

Pourtant, Envoyé spécial a recueilli le témoignage d'un de ses confères qui a une version bien différente: "Giulio étudiait les mouvements syndicaux indépendants en Egypte, ceux qui sont nés après la révolution (....) mais jamais rééllement acceptés par le gouvernement, surtout depuis la prise de pouvoir par les militaires". Le chercheur aurait-il été exécuté à cause de ses recherches? Pour le confrère de Giulio Regeni, "la piste crapuleuse ne tient pas une seconde, les criminels ne font pas ce genre de choses ici, enlever des gens, les torturer"... 

Un extrait de "Egypte, au pays des disparus", un reportage de Pierre Monégier diffusé dans Envoyé spécial le 5 mai.