Cet article date de plus d'un an.

Russie : les commémorations du 9-Mai maintenues coûte que coûte

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Russie : les commémorations du 9-Mai maintenues coûte que coûte
Russie : les commémorations du 9-Mai maintenues coûte que coûte Russie : les commémorations du 9-Mai maintenues coûte que coûte (FRANCEINFO)
Article rédigé par franceinfo - L. Lacroix
France Télévisions
Mardi 9 mai, le défilé militaire du "Jour de la victoire" s'est déroulé sous haute surveillance et dans un format réduit, à Moscou, en Russie. À la tribune, Vladimir Poutine a utilisé la Seconde Guerre mondiale pour justifier son offensive en Ukraine.

En pleine guerre en Ukraine, il n'est pas question pour Vladimir Poutine de renoncer à cette démonstration de force. Sur la place Rouge, à Moscou (Russie), mardi 9 mai, son armée a paradé et exposé ses missiles. Un moyen pour le président russe de montrer qu'il n'a pas peur en s'affichant en public pour la première fois depuis le survol du Kremlin par des drones. À la tribune, il a utilisé la Seconde Guerre mondiale pour justifier son offensive en Ukraine. "Nous sommes fiers des participants de l'opération spéciale. […] Il n'y a rien en ce moment de plus important que votre travail de combat", a assuré Vladimir Poutine.

Pas de parades aériennes, ni de chars modernes

Ce discours et ces parades visent à galvaniser les Russes. Le défilé a été maintenu coûte que coûte, mais dans un format réduit. Il n'y a pas eu de parades aériennes, ni de chars modernes. Les spectateurs étaient tenus à distance de la place Rouge. Alors qu'une contre-offensive ukrainienne est annoncée comme imminente, la commémoration s'est déroulée sous haute surveillance. Evgueni Prigojine, le chef de Wagner, est lui venu jouer les trouble-fête. Il se plaint du manque de soutien de l'armée russe à Bakhmout et de manquer de munitions.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.