Kosovo : la tension reste forte face à la minorité serbe

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Kosovo : la tension reste forte face à la minorité serbe -
Kosovo : la tension reste forte face à la minorité serbe Kosovo : la tension reste forte face à la minorité serbe - (FRANCE 2)
Article rédigé par France 2 - L.Desbonnets, B.Boussouar
France Télévisions
France 2
L'Otan va envoyer des centaines de soldats en renfort au Kosovo. Depuis le début de la semaine, sa force internationale fait face à des centaines de manifestants serbes alors qu'une trentaine de soldats ont été blessés dans des heurts.

Les soldats de l’OTAN quadrillent désormais toutes les rues, bloquent les accès au centre-ville avec des fils barbelés et surveillent la foule depuis les immeubles. L'objectif est de ne pas revivre les scènes de violences des derniers jours, lors d’affrontements avec des manifestants de la communauté serbe. 30 soldats de maintien de la paix ont été blessés, alors que les tensions menacent le fragile équilibre de la région.

Indépendance du territoire serbe en 2008  

Depuis 15 ans, le Kosovo est indépendant de la Serbie, une situation que beaucoup dans la région du nord du pays n’accepte pas. Ils font partie de la minorité serbe, environ 120 000 habitants. “On ne reconnaitra jamais le Kosovo”, affirme un habitant. Mercredi 31 mai au matin, un drapeau serbe géant a été déployé à travers Zvecan pour défier le gouvernement kosovar. Ce qui a déclenché les tensions est la décision d’introniser des maires n’appartenant pas à la communauté serbe dans quatre communes proches de la frontière. Le gouvernement du Kosovo est ouvertement critiqué par la France et les Etats-Unis. L'OTAN dénonce des violences inacceptables. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.