Mylène Farmer : 40 ans de carrière, un succès jamais démenti

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min
Mylène Farmer : 40 ans de carrière, un succès jamais démenti -
Mylène Farmer : 40 ans de carrière, un succès jamais démenti Mylène Farmer : 40 ans de carrière, un succès jamais démenti - (France 2)
Article rédigé par France 2 - B.Garguy-Chartier, C.Rousseau, M.Fromond, A.Gomes, A.Da Silva
France Télévisions
France 2
C’est une chanteuse dont les tubes sont quasiment des hymnes, dont les spectacles n’ont rien à envier aux superproductions américaines. Depuis 40 ans, Mylène Farmer enchante un public de fans absolus. Elle s’apprête, samedi 3 juin à faire son retour à Lille (Nord).

Une icône de la variété française qui a su imposer un univers bien à elle. Mélancolique, parfois provocante, mais qu’y a-t-il dans la tête de Mylène Farmer ? Peut-être une actrice des années 30, sans doute le poète Charles Baudelaire, et une cravache. Voici celle par qui tout a commencé, Frances Farmer, une comédienne américaine. Fasciné par le destin tragique de cette femme, le compositeur Laurent Boutonnat lui consacre une chanson, et cherche une interprète. Au casting, une certaine Mylène Gauthier se présente. "Le jour où Mylène est arrivée, elle était parfaite", se souvient-il.

Dimension sulfureuse  

Succès vertigineux. La jeune femme de 22 ans crève l’écran. Elle change alors son nom pour Mylène Farmer, en hommage à l’actrice. Le public la découvre. Dans la tête de Mylène Farmer, il y a aussi Charles Baudelaire. Elle puise dans ses textes des mots qui reflètent sa propre personnalité. Enfin, dans la tête de l’artiste, il y a une cravache, allusion à son animal fétiche, le cheval, qui souvent fait son apparition dans ses clips vidéo. Mais cet objet revêt aussi une dimension sulfureuse chez la chanteuse, une référence au thème de la sexualité. Une provocation, et ça, la star n’en a jamais fait mystère. Mylène Farmer repart en tournée. Déjà 40 ans de carrière, et l’artiste séduit toujours autant les foules. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.