Soudan : le témoignage des Français évacués après une opération militaire dangereuse

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Soudan : le témoignage des Français évacués après une opération militaire dangereuse
Soudan : le témoignage des Français évacués après une opération militaire dangereuse Soudan : le témoignage des Français évacués après une opération militaire dangereuse (FRANCE 3)
Article rédigé par France 3 - M. de Chalvron, G. Messina, N. Bertrand, L. Barbier
France Télévisions
France 3
Toute la journée, lundi 24 avril, les militaires français ont poursuivi les évacuations au Soudan. Une opération complexe et très risquée pour mettre à l'abri près de 400 personnes.

Dans un avion au cœur de la nuit, sur le tarmac de la base militaire française de Djibouti, des dizaines de ressortissants français sortent à peine de l’enfer. Ils ont été pris au piège à Khartoum (Soudan) dans une ville en guerre, pendant près d’une semaine. Jusqu’au bout, ils ont eu peur pour leur vie. Certains ont été pris pour cible par des miliciens lors de leur évacuation. "On a entendu une fusillade (...), donc on s’est réfugiés à l’intérieur de la maison où on était tous. Sûrement qu’ils n'ont pas vu les bus et qu’ils ont vu des gens armés arrivés sur eux, il y a eu un malentendu quelque part. Du coup, il y a eu des tirs, des ripostes et deux blessés chez nous", raconte Frédéric Blanchon, Français évacué du Soudan.

L’opération périlleuse a mobilisé 150 soldats 

Les deux blessés seraient des militaires français dont le pronostic vital ne serait plus engagé. Les autorités françaises ne confirment pas l’information pour l’instant. L’opération d’évacuation a été extrêmement périlleuse mobilisant 150 soldats français. Abusufian est franco-soudanais. Il est parti de chez lui en pleine nuit pour rejoindre l’un des points de ralliement donné par l’ambassade de France. Son convoi est parvenu à rejoindre sans encombre un aéroport militaire. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.