Immobilier : l’éco-prêt à taux zéro en échec

Publié
Durée de la vidéo : 1 min
Le marché de l'immobilier est aussi impacté par le coût de la rénovation énergétique. Le dispositif de prêt à taux zéro devait aider à financer les travaux, mais dans les faits, très peu de Français en ont bénéficié. Les précisions du journaliste David Boéri, présent sur le plateau du 19/20, lundi 24 avril.
Immobilier : l’éco-prêt à taux zéro en échec Le marché de l'immobilier est aussi impacté par le coût de la rénovation énergétique. Le dispositif de prêt à taux zéro devait aider à financer les travaux, mais dans les faits, très peu de Français en ont bénéficié. Les précisions du journaliste David Boéri, présent sur le plateau du 19/20, lundi 24 avril. (FRANCE 2)
Article rédigé par France 3 - D. Boéri
France Télévisions
France 3
Le marché de l'immobilier est aussi impacté par le coût de la rénovation énergétique. Le dispositif de prêt à taux zéro devait aider à financer les travaux, mais dans les faits, très peu de Français en ont bénéficié. Les précisions du journaliste David Boéri, présent sur le plateau du 19/20, lundi 24 avril.

Très peu de Français ont pu bénéficier du dispositif de prêt à taux zéro. "Depuis sa mise en place en début d’année, seuls 130 éco-prêt à taux zéro ont été signés. On est très loin de l'ambition affichée par le gouvernement : donner un coup de pouce pour boucler le financement de très nombreux chantiers de rénovation, qui souvent coûtent très chers", indique le journaliste David Boéri, présent sur le plateau du 19/20, lundi 24 avril.

Les banques ne jouent pas le jeu 

Pourtant, l’éco-prêt est ouvert à tous "sans aucune condition de ressources", précise-t-il. Le prêt peut aller "jusqu’à 30 000 euros et sur 15 ans maximum, sans avoir à payer d’intérêts : c’est l’état qui s’en charge", poursuit David Boéri. Mais "les banques ne jouent pas le jeu. Seuls 4 réseaux le proposent : Caisse d’épargne, Banque Populaire, Banque Postale et Crédit Agricole, et encore, sans en faire systématiquement la promotion dans leurs agences", affirme le journaliste. Le gouvernement devrait donc revoir son fonctionnement. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.