Cet article date de plus d'un an.

"Méga-bassines" de Sainte-Soline : le déroulé d'une journée de grande violence

Publié
Durée de la vidéo : 3 min
"Méga-bassines" de Sainte-Soline : le déroulé d'une journée de grande violence
Article rédigé par France 2 - S. Perez, T. Petit, N. Perez, A. Jacquet, J. Delage, France 3 Régions, A. Lopez
France Télévisions
France 2
Au lendemain des affrontements survenus près des méga-bassines de Sainte-Soline, samedi 25 mars, les forces de l'ordre déplorent les jets de projectiles dont elles ont été la cible. Elles sont aussi accusées d'avoir entravé l'accès au soin des manifestants blessés. L'un d'eux est entre la vie et la mort, dimanche soir.

Depuis un véhicule visé par les manifestants, samedi 25 mars à Sainte-Soline (Deux-Sèvres), un gendarme est visé par des jets de pierres, de cocktails molotov et d'engins explosifs. L'agent se réfugie sous le tableau de bord. De longues heures de guérilla ont eu lieu autour des méga-bassines de Sainte-Soline. Dimanche matin, autour des carcasses calcinées, les gendarmes relèvent les restes de projectiles.

Les forces de l'ordre auraient empêché les blessés d'être soignés

Si les forces de l'ordre ont été prises pour cible, elles sont aussi mises en accusation. Ont-elles entravé les soins aux nombreux blessés ? C'est ce qu'affirment les organisateurs, alors qu'un manifestant est encore entre la vie et la mort, dimanche soir. "Cette personne, apparemment, elle a été blessée au moment où une partie du cortège arrivait vers la bassine. [...] De nombreuses grenades lacrymogènes ont été tirées", explique Léna Lazare, membre du collectif "Les Soulèvements de la Terre". Plus de trois heures seraient passées entre les premiers appels au secours et son transfert en hélicoptère.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.