Cet article date de plus d'un an.

Réforme des retraites : les caisses de grève battent des records

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min
Réforme des retraites : les caisses de grèves battent des records
Article rédigé par France 2 - C.de la Guérivière, E.Prigent, R.Asencio, P.Lagaune, T.Germain, N.Murviedro
France Télévisions
France 2
Les syndicats disposent, pour accompagner les salariés grévistes durant les grands mouvements de contestation, de fonds de réserve. Lors de ces crises, les caisses de grève bénéficient également d’une augmentation des dons.

Des tirelires lors des blocages, des appels aux dons dans les manifestations, ou encore des dizaines de cagnottes en ligne. Pour soutenir financièrement les grévistes amputés de leur salaire, les compteurs solidaires tournent à plein régime. Au total, déjà plus de quatre millions d’euros de caisses de grève ont été enregistrés. "On est à 2,380 millions d’euros, c’est une très belle somme", commente l’un des coordinateurs de l’une des plus grosses caisses de grève, celle de l’intersyndicale. 

Un système de solidarité qui s’organise toute l’année 

Les dons grimpent parfois jusqu’à plusieurs milliers d’euros, comme celui de Jean-François Le Dizès. Il est un militant actif depuis 50 ans. Avec ses 1 800 euros de retraite, il a le sentiment que la solidarité est un devoir. "Je ne peux pas faire grève, donc ma façon de soutenir le mouvement, c’est ça", dit-il.

Le système de solidarité s’organise aussi tout au long de l’année par les syndicats. La caisse de la CFDT, financée en grande partie par des cotisations, verse jusqu’à 7,50 euros de l’heure à ses adhérents grévistes, tout comme le fonds de Force ouvrière, avec un forfait fixe de 15 à 30 euros par jour de grève. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.