Mayotte : la tension monte sur l’île

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min
Mayotte : la tension monte sur l’île -
Mayotte : la tension monte sur l’île Mayotte : la tension monte sur l’île - (FRANCE 3)
Article rédigé par France 3 - J. Debraux, Mayotte La 1ere, A. Lopez
France Télévisions
France 3
À Mayotte, l’inquiétude monte avant la vaste opération de démantèlement et de destruction des bidonvilles. L’objectif est l’expulsion massive d’étrangers en situation irrégulière. Plus de 1 800 membres des forces de l’ordre sont déjà sur place, lundi 24 avril.

Un camion-poubelle est en flammes, lundi 24 avril, au milieu d’un carrefour à Mayotte, symbole d’une situation de plus en plus tendue entre plusieurs groupes d’individus et les forces de l’ordre, dont de nombreux renforts viennent d’arriver de métropole. Depuis hier, escortés par des policiers du RAID, une compagnie de CRS se déploie massivement sur le terrain. Le convoi se déplace lentement par 38°C dans la jungle. Pour ralentir leur progression, des barrages ont été installés au milieu de la route.

Protéger les riverains

Les policiers, contraints de s’arrêter, sont visés par des projectiles. "Les jeunes essaient de prendre des points hauts pour nous projeter des pierres avec plus de puissances", explique Laurent Simonin, commissaire divisionnaire, chef de la police de Mayotte. Objectif des forces de l’ordre : procéder à d’importants contrôles d’identité, disperser les fauteurs de troubles et protéger les riverains. Ce matin, à Koungou (Mayotte), dans un bidonville qui s’apprête à être évacué, chaque porte est recouverte par un numéro d’identification attribué par les services sociaux. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.