Mayotte : l’opération Wuambushu suspendue par la justice

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min
Mayotte : l’opération Wuambushu suspendue par la justice -
Mayotte : l’opération Wuambushu suspendue par la justice Mayotte : l’opération Wuambushu suspendue par la justice - (France 3)
Article rédigé par France 3 - J. Debraux, M. Boisseau, N. Salem Mayotte, La 1ère, A. Lopez
France Télévisions
France 3
L'opération d'évacuation et de destruction du bidonville de Mayotte a été suspendue par le tribunal mardi 25 avril, quelques minutes avant sa mise en œuvre. Sur place, les habitants se réjouissent de cette décision.

Sourire aux lèvres, des habitantes du bidonville de Talus 2 à Mayotte savourent une victoire inespérée. Le démantèlement de leurs habitations, qui devait débuter mardi 25 avril, a été suspendu à la dernière minute par le tribunal. Un soulagement pour les dizaines de familles installées. "Je suis très contente, très heureuse. J’en ai même pleuré. J’espérais tellement que cette décision soit prise", salue une femme. De son côté, une mère de famille préfère ne pas crier victoire. "On nous dit d’attendre. On n’est pas encore certains de ce qui va se passer." 

"Le préfet fait appel"  

La justice et le tribunal de Mamoudzou ont notamment considéré que les conditions d’expulsion étaient irrégulières. Le ministre de l’Intérieur prend acte de cette décision, mais ne désarme pas. "L’action menée à Mayotte est la restauration de la paix républicaine. C’est une action difficile mais extrêmement résolue. […] Le préfet fait appel de cette décision", indique Gérald Darmanin sur Twitter. Pour les autorités françaises la gestion des expulsions vers les Comores est un sujet brûlant. 

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.