Affaire Troadec

Résumé de la rubrique

L’affaire Troadec est née du quadruple meurtre d’une famille d’Orvault, au nord de Nantes (Loire-Atlantique). Le 16 février 2017, le couple Troadec, Pascal et Brigitte, ainsi que leurs deux enfants Sébastien (20 ans) et Charlotte (18 ans), sont tués à leur domicile. Un homme est aujourd’hui accusé de les avoir abattus : Hubert Caouissin, 50 ans, le beau-frère de Pascal Troadec. Son procès s’est ouvert mardi 22 juin 2021 aux Assises de Loire-Atlantique à Nantes. Il est jugé pour "meurtre précédé, accompagné ou suivi d'un autre crime" et "atteinte à l'intégrité de cadavres". Sa compagne Lydie Troadec, 51 ans, comparaît pour "recel de cadavres" et "modification des preuves d'un crime". Hubert Caouissin a reconnu en mars 2017 le quadruple meurtre. Il a toujours été convaincu que le couple dissimulait un trésor. Mais cet hypothétique magot, lui, est toujours resté introuvable. L’histoire débute des années plus tôt au cours d’un repas de famille. Pierre Troadec, le patriarche, maçon de métier, sous-entend qu’il aurait mis la main sur 50 kilos d’or en faisant des travaux dans une maison, selon le récit de son épouse, Renée, dans Le Parisien. Hubert Caouissin se persuade que Pascal Troadec s'est emparé de ce trésor au décès de son père, spoliant sa soeur Lydie Troadec. Pour s’en convaincre, Hubert Caouissin espionne les Troadec dans leur maison la nuit, à l’aide d’un stéthoscope collé aux volets. Le soir du 16 février 2017, Pascal Troadec le surprend. D’après Hubert Caouissin, l'époux Troadec avait en sa possession un pied-de-biche. L’accusé serait parvenu à se saisir de l’arme et aurait tué toute la famille dans un coup de folie. Il dit aussi avoir démembré les corps, en avoir enterré une partie et brûlé l'autre.