Mosquée de Bayonne : qui est Claude Sinké, suspecté d'avoir commis l'attaque ?

Lundi 28 octobre, un homme attaque la mosquée de Bayonne (Pyrénées-Atlantiques), blessant deux fidèles par coups de feu. Le suspect est un octogénaire, Claude Sinké, décrit comme perturbé par ses voisins.

FRANCE 3

Qui est Claude Sinké, 84 ans, l’homme qui a attaqué lundi 28 octobre la mosquée de Bayonne (Pyrénées-Atlantiques) ? À Saint-Martin-de-Seignanx (Landes), ses voisins décrivent un homme psychologiquement perturbé. "Le peu qu’on lui parlait, il n'était pas toujours très cohérent", témoigne une voisine. "Je ne sais pas ce qu’il faisait ce monsieur, mais je pense qu’il est un peu dérangé", explique un autre. "Moi, il me glaçait le sang, vraiment, au point que j’ai fait mettre une alarme depuis qu’il habite ici", témoigne une autre voisine.

Deux fidèles dans un état grave

Lundi, il est un peu plus de 15 heures quand Claude Sinké arrive devant la mosquée de Bayonne. Il aurait alors tenté de mettre le feu au lieu de culte. Surpris par deux fidèles, il leur aurait tiré dessus avant d’incendier une voiture appartenant à l’une des victimes. "Il a tiré sur les deux personnes qui étaient là. [L’un] a reçu une balle dans le cou", explique Karim Essamah, vice-président de la mosquée de Bayonne. Transportés à l’hôpital, les deux fidèles sont encore mardi dans un état grave. La communauté musulmane tout entière est sous le choc. "Le vivre ensemble auquel nous appelons ne va malheureusement jamais exister avec des actes de ce genre. La population est très inquiète, elle est stigmatisée régulièrement", regrette Kader Bouazza, président régional du Conseil français du culte musulman (CFCM). Claude Sinké a été interpellé peu après les faits. Dans sa voiture, les policiers ont trouvé une arme de poing.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des policiers devant la mosquée de Bayonne, le 28 octobre 2019, après qu\'un homme a ouvert le feu, blessant grièvement deux personnes par balles.
Des policiers devant la mosquée de Bayonne, le 28 octobre 2019, après qu'un homme a ouvert le feu, blessant grièvement deux personnes par balles. (GAIZKA IROZ / AFP)