Tendance : les bières artisanales ont la cote

Les bières artisanales ont de plus en plus de succès. La France est devenue le 3e pays européen en nombre de brasseries.

FRANCE 3

C’est un secteur économique qui représente près de 4 milliards d’euros de chiffre d’affaires et plus de 7 000 employés : les bières artisanales. Il en existe pour tous les goûts, avec des recettes de plus en plus originales. Qu’elle soit blonde, à la châtaigne, ou encore fumée, la bière artisanale a la cote. Chaque jour en France, un nouveau brasseur ouvre ses portes. Dans son entrepôt à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), Fabrice Le Goff produit chaque année 420 000 hectolitres de bière. Et tout commence par la sélection d’un ingrédient : le malt. Peuvent être utilisés des malts torréfiés, caramélisés, ou même du blé plutôt que de l’orge. Celui-ci est ensuite mélangé à de l’eau chaude, puis filtré. On y ajoute du houblon qui apporte l’amertume, puis il part trois semaines en fermentation.

Des bières de caractère

Contrairement à la bière industrielle, conçue pour plaire au plus grand nombre, ici on recherche avant tout des aspérités. "Cette bière est assez houblonnée, on a une bonne amertume, et nous on utilise des houblons américains et australiens dans cette bière, qui sont des houblons très fruités, qui donnent des notes citronnées, de mangue, de fruit de la passion", décrit le brasseur Fabrice Le Goff. À 3,50 € la bouteille en moyenne, le marché des bières artisanales a rapporté plus de 300 millions d’euros l’an dernier.

Le JT
Les autres sujets du JT
Deuxx pintes de bière photographiées en Allemagne, le 17 octobre 2014. 
Deuxx pintes de bière photographiées en Allemagne, le 17 octobre 2014.  (FRANK MAY / PICTURE ALLIANCE / AFP)