Cet article date de plus de six ans.

La bière artisanale concurrence les grands industriels

Publié
Durée de la vidéo : 3 min.
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

En Belgique, le pays de la bière, à côté des industriels, des petits brasseurs artisanaux ont le vent en poupe.

En plein cœur de Bruxelles, le moût, ce mélange d'orge et de houblon, arrive bouillonnant dans la cuve. Il y passera la nuit, à l'air libre, pour être fécondé par les levures naturellement présentes dans l'atmosphère.
"On fait ainsi la bière depuis cent ans", explique Jean Van Roy, de la brasserie Cantillon. Cette fermentation particulière donne le lambic, cette bière typique bruxelloise avec laquelle on fait les gueuses, les krieks. Ici, il faut trois ans pour fabriquer une bière, qui vieillit lentement en fût de chêne. On est bien loin des rendements industriels, et c'est à cause de cela que cette brasserie artisanale a failli fermer.  

Bières à la mode

"À l'époque c'était une bière qui avait beaucoup trop de caractère", commente le brasseur. Pour survivre, la brasserie s'est ouverte aux touristes en se transformant en écomusée. C'est la dernière brasserie de lambic à Bruxelles.
Ces bières, revenues à la mode, progressent dans le monde entier. Cette bière, autrefois populaire, prend désormais ses lettres de noblesse. La Belgique redécouvre la vertu des boissons artisanales.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Cuisine et Gastronomie

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.