Cet article date de plus de six ans.

Crash d'un A320 : un dispositif exceptionnel pour les recherches

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Après le crash d'un A320 ce mardi 24 mars, dans les Alpes-de-Haute-Provence, une base a été installée à Seyne-les-Alpes. Hélicoptères, camions, armée, protection civile... plus de 600 hommes ont été déployés.

La zone de commandement est située au pied des montagnes. Un dispositif exceptionnel avec une centaine de camions au sol et, dans les airs, dix hélicoptères qui acheminent sur les lieux de l'accident 400 gendarmes et militaires et 300 pompiers spécialistes des secours en conditions extrêmes. Ils ont plusieurs tonnes de matériel avec eux. La zone est très escarpée, elle s'étend sur plus de 2 kilomètres carrés et culmine à plus de 2 000 mètres. Sur la zone, les gendarmes ont cherché d'éventuels survivants, sans succès. La priorité des autorités est désormais l'accueil des familles de victimes.

Des gendarmes sur place pendant la nuit

"Nous avons souhaité également, pour accueillir les familles qui sont dans le chagrin, dans la tristesse, dans le drame, mobiliser des moyens d'hébergement, également des moyens de soutien psychologique", a déclaré le ministre de l'intérieur Bernard Cazeneuve au micro de France 2.

À la nuit tombée, les moyens de secours sont de retour dans la vallée. Quelques gendarmes restent mobilisés pendant la nuit pour surveiller la zone.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.