Cet article date de plus de six ans.

Crash d'un A320 : un "puzzle tragique"

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Olivier Théron est en direct de Seyne-les-Alpes, près du site du crash de l'Airbus A320 qu'il a pu survoler cet après-midi du 24 mars.

Il ne reste que des miettes de l'avion. L'A320 en provenance de Barcelone en Espagne et qui se dirigeait vers Düsseldorf en Allemagne s'est désintégré sur une montagne des Alpes. Les 150 occupants sont tous décédés.

"Ce qui était marquant lorsque nous sommes partis dans l'hélicoptère avec l'équipage de la sécurité civile, c'est que ces hommes étaient marqués, touchés parce qu'ils avaient vu, qui ne ressemblait pas à une catastrophe aérienne avec des restes de carlingue, des réacteurs ou des trains d'atterrissage par-ci, par-là. Là, il n'y avait pratiquement plus rien sur cette combe noire très abrupte. Il n'y avait qu'une sorte de puzzle tragique où l'on ne pouvait rien distinguer, si ce n'est quelques petits morceaux", rapporte Olivier Théron pour France 2.

Un appareil imposant dont il ne reste plus rien

L'A320 est pourtant un appareil massif, qui pèse 60 tonnes et mesure 32 mètres d'envergure. Les enquêteurs ont dû cesser leur recherches à cause de la nuit. Cinq gendarmes sont restés sur le lieu du drame pour sécuriser la zone. L'enquête reprendra demain dès l'aube.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.