← Tous les résultats Municipales

Résultats des élections municipales : Saint-Michel

Résumé du premier tour

Les électeurs de Saint-Michel se sont rendus aux urnes pour les municipales du 15 mars 2020. Le taux de participation a donc baissé de -15,85 points entre le 1er tour des municipales en 2014 et cette année où il était de 65,89 %, par rapport à 81,74 %. La participation à l'élection a baissé dans le département des Pyrénées-Atlantiques quand on la compare à la participation du scrutin précédent : 79,70 % contre 66,93 % cette année.

Un siège au conseil municipal est octroyé de façon automatique à un candidat s'il a atteint le résultat qui suit : plus de 50 % des voix et au moins le quart des suffrages des inscrits.

Quels candidats sont en tête au 1er tour des élections municipales 2020 à Saint-Michel ?

Les habitants de Saint-Michel (64) découvrent donc désormais qui seront les 11 conseillers municipaux de la ville, étant donné que ceux-ci ont déjà été élus dès le 1er tour des élections municipales 2020. Jean-Claude Picabea se retrouve en tête au premier tour des élections municipales, en rassemblant 95,58 % des votes. 94,85 % des voix reviennent à Pantxika Arrambide. D'après les scores, avec 92,64 % des voix, Pascal Iribarne se révèle en troisième position. Beatrice Biscaichipy (89,70 %), Peio Etchegoinberry (88,97 %), Pascal Guecaimburu (88,97 %), Xavier Etcheverry (88,23 %), François Biscaichipy (87,50 %), Jean-Michel Arrossagaray (86,02 %), Raymond Minondo (86,02 %) et Ramuntxo Urrutia (84,55 %) se distinguent également du fait de leur résultat élevé parmi les gagnants de ce tour.

Si, dans cette commune, on a recensé des votes blancs (0,71 %), il y avait aussi des bulletins invalides (2,84 %).

Place maintenant à l'élection du maire parmi les membres du conseil municipal qui le choisissent eux-mêmes.

Résultats du premier tour - Saint-Michel

Abstention : 34.11% Participation : 65.89%

Résultats détaillés du tour 1

  • Jean-Claude PICABEA, 95.58%



    Jean-Claude PICABEA

    95.58 %

    130 votes

  • Pantxika ARRAMBIDE, 94.85%



    Pantxika ARRAMBIDE

    94.85 %

    129 votes

  • Pascal IRIBARNE, 92.64%



    Pascal IRIBARNE

    92.64 %

    126 votes

  • Beatrice BISCAICHIPY, 89.7%



    Beatrice BISCAICHIPY

    89.7 %

    122 votes

  • Peio ETCHEGOINBERRY, 88.97%



    Peio ETCHEGOINBERRY

    88.97 %

    121 votes

  • Pascal GUECAIMBURU, 88.97%



    Pascal GUECAIMBURU

    88.97 %

    121 votes

  • Xavier ETCHEVERRY, 88.23%



    Xavier ETCHEVERRY

    88.23 %

    120 votes

  • François BISCAICHIPY, 87.5%



    François BISCAICHIPY

    87.5 %

    119 votes

  • Jean-Michel ARROSSAGARAY, 86.02%



    Jean-Michel ARROSSAGARAY

    86.02 %

    117 votes

  • Raymond MINONDO, 86.02%



    Raymond MINONDO

    86.02 %

    117 votes

  • Ramuntxo URRUTIA, 84.55%



    Ramuntxo URRUTIA

    84.55 %

    115 votes

Source : Ministère de l'intérieur

Détails de la participation

  • 275 habitants
  • 214 inscrits
  • Votants141 inscrits 65.89%
  • Abstentionnistes73 inscrits 34.11%
  • Votes blancs1 inscrits 0.71%

Article à la une des élections

Et maintenant. Vers un revenu universel ?

L'actualité locale sur les élections

L'actualité nationale sur les élections

Choix de la rédaction

Saint-Michel : le contexte politique des élections municipales

Le conseil municipal des communes françaises sera renouvelé lors des élections des 15 mars et 22 mars 2020. Dans les communes de moins de 1 000 habitants, il sera question d'élire non pas une liste, contrairement aux villes plus peuplées, mais directement des candidats parmi ceux ayant déposé leur candidature.

Qui, à Saint-Michel, se présente pour les élections municipales 2020 ?

Lors du premier tour des élections municipales 2020, les électeurs pourront choisir entre les candidats qui suivent. Raymond Minondo, qui dirige actuellement la ville de Saint-Michel, se représente aux élections. De plus, Pantxika Arrambide a déposé sa candidature. Depuis les municipales 2014, elle a un siège au conseil municipal. Jean-Michel Arrossagaray, Beatrice Biscaichipy, François Biscaichipy, Peio Etchegoinberry, Xavier Etcheverry, Pascal Guecaimburu, Pascal Iribarne, Jean-Claude Picabea et Ramuntxo Urrutia ont aussi été retenus.

Petit rappel des règles des élections municipales. Pour être élus dès le premier tour, les candidats doivent remplir deux conditions : atteindre une majorité absolue et récolter les voix d'au minimum un quart des habitants inscrits sur les listes électorales. Si un second tour est nécessaire, il faut recevoir une majorité relative pour être élu et remporter alors l'un des 11 sièges à pourvoir.

Saint-Michel : quels sont les enjeux des Municipales ?

Les élections municipales 2020, lors desquelles les résidents de Saint-Michel désigneront leur nouveau conseil municipal, se dérouleront les 15 et 22 mars 2020. Plusieurs critères doivent être remplis pour participer à ces élections. Il faut être un électeur français ou un membre de l'UE, habitant ou payant ses impôts dans la municipalité en question. Il faut en outre être majeur pour avoir le droit de vote.

Comment ont évolué les tendances depuis les précédentes élections municipales (2014) ?

Les municipales prennent une forme particulière dans les communes de moins de 1000 habitants. C'est un scrutin plurinominal avec panachage, ce qui signifie que les électeurs votent pour plusieurs candidats en même temps et peuvent même élire des membres de deux listes différentes.
11 membres du conseil municipal de Saint-Michel ont été élus dès le soir du premier tour, le 23 mars 2014. Les habitants de la commune ont misé sur Pantxika Arrambide, Jean-Michel Arrossagaray, Marie-Dominica Amestoy, Franck Iraçabal mais aussi François Biscaichipy et Bernadette Urrutia pour épauler Marie-Hélène Bégué et Pierre Etchegoinberry dans leur mission de les diriger.
Avec une liste comptant 219 noms, de nombreux votants sont allés aux bureaux de vote (179 d'entre eux). Cette participation était de 83,73 % au moment des élections municipales de 2008. On observe donc facilement une légère baisse.

La tendance existait-elle lors du scrutin précédent ?

Il n'y a pas eu de vote depuis les Présidentielles de 2017, mais plusieurs élections se sont tenues depuis les dernières Municipales. À Saint-Michel, les citoyens de la ville ont voté au premier tour des Présidentielles, en 2017, et leur choix a été très similaire à ce qui a été déclaré à l'échelle du pays.
Emmanuel Macron (En marche !) est arrivé en tête avec 23,43 % des suffrages, suivi par François Fillon (Les Républicains, 17,71 % des voix). Derrière, Jean Lassalle (Résistons !) a obtenu 16,57 % au suffrage. Emmanuel Macron a été choisi par une majorité des habitants de Saint-Michel, à savoir 79,56 %. Ils ont été 168 habitants de la commune à se déplacer pour le second tour, soit un taux de participation de 80,77 %, contre 81,86 % en 2012. Cette baisse est différente de la variation relevée dans le pays (on a en effet remarqué un écart de -5,8 points entre les deux Présidentielles).
Lors des Européennes 2019, la liste La République en Marche avec Renaissance (20,21 % des voix) se place après Europe Écologie (21,28 %).

Saint-Michel : les données clefs

Les municipales se tiennent tous les 6 ans et permettent de choisir les membres du conseil municipal, appelés à gérer les questions courantes de la commune. Donc, les scores de ce vote seront un marqueur très fiable des grandes priorités des habitants de Saint-Michel, préoccupations que l'on peut étudier au vu des chiffres socio-économiques qui suivent.

Quelques informations concernant le profil des résidents de Saint-Michel

Cette ville des Pyrénées-Atlantiques compte 295 résidents. La création de la Communauté d'Agglomération du Pays Basque a donné la possibilité de relier ce hameau à des communes voisines, telles que Saint-Jean-de-Luz, Bidarray ou bien Saint-Jean-le-Vieux. La majorité de la population a entre 25 et 54 ans et 25,82 % ont entre 55 et 64 ans. La population est donc peu âgée. Saint-Michel accueille une portion peu significative d'immigrés : 3,13 % de sa population.

Niveau de vie confortable et Saint-Michel vont-ils de pair ?

Les données suivantes aident à se faire une idée de l'emploi à Saint-Michel. Les habitants de la commune sont actifs à hauteur de 44,40 % de la population (ce qui équivaut à près de 126 habitants). 69,21 % de la population active figure parmi les agriculteurs exploitants et ouvriers. Les femmes sont globalement plus affectées par le chômage. Sur 7 % de demandeurs d'emploi, plus de la moitié sont, en effet, des femmes.
La commune de Saint-Michel est similaire à la France quant au niveau de vie. Les habitants de la commune ont en moyenne perçu 18 029 € par an en 2016 et la moyenne française était de 20 000 € en 2014.
Pour évaluer le dynamisme d'une commune, il est toujours utile de se pencher sur les chiffres du marché immobilier. Les habitants sont 5 % à s'avérer locataires d'appartement non HLM de 4 pièces et environ 2 % à louer un appartement non HLM de 3 pièces. Le choix des propriétaires se porte sur les maisons de 5 pièces avec environ 15 % des cas contre 38 % pour les maisons de 6 pièces.

Comment qualifier le cadre de vie dans la ville de Saint-Michel ?

Remarque : les équipements (hôpitaux, gares, écoles...) manquent un peu dans la commune. Avec ses 58 enfants âgés de 0 à 15 ans à Saint-Michel, il est évident que la commune compte un assez grand nombre de familles par rapport à son nombre total de résidents.
La pollution peut être un véritable fléau si elle est récurrente ; les indices de qualité de l'eau ou de l'air sont des critères instructifs sur le sujet. L'indice Atmo contribue à estimer la qualité de l'air dans les zones habitées. À Saint-Michel, on peut remarquer que l'indice de qualité de l'air atteint 3,87 en moyenne sur l'année. Les niveaux de pollution permettant son évaluation sont l'ozone, le dioxyde de soufre, les poussières et également le dioxyde d'azote. Quelle est la qualité de l'eau à Saint-Michel ? L'observatoire national de l'eau signale qu'elle est à 100 % conforme.