← Tous les résultats Municipales

Résultats des élections municipales : Dore-l'Église

Résumé du premier tour

C'est le 15 mars 2020 que se sont déroulées les élections municipales à Dore-l'Église. Les citoyens se sont peu déplacés afin d'aller voter. En effet, 47,17 % d'entre eux se sont rendus aux urnes, un état de fait qui pourrait notamment être lié à l'épidémie de coronavirus. La participation au scrutin a baissé dans le département du Puy-de-Dôme quand on la compare au taux de participation de l'élection précédente : 77,10 % contre 62,36 % cette année.

Si un candidat peut réunir au moins 50 % des voix et plus de 25 % des inscrits, un siège au conseil municipal l'attend.

Quel est le résultat du premier tour des municipales 2020 à Dore-l'Église ?

Les résidents de Dore-l'Église (63) savent donc maintenant qui seront leurs conseillers municipaux, étant donné que les 15 sièges ont déjà été emportés dès le 1er tour des élections municipales 2020. C'est Karine Lefieux qui l'emporte lors du 1er tour des municipales avec 95,81 % des suffrages. 90,11 % des votants appuient Quentin Raymond. Céline Chanal et Morgane Ferrand se sont démarquées au premier tour, récoltant 85,55 % des votes et remportant donc la troisième place. Laurie Cronie (85,17 %), Christophe Compte (82,50 %), Maryvonne Desgeorges (81,74 %), Claudine Batisse (80,60 %), Julien Roux (80,60 %), Hervé Pumain (76,42 %), Aurélie Heyraud Ribes (75,66 %), Lilian Friteyre (74,52 %), Jean Claude Daurat (74,14 %), Gilles Mottet (73 %) et Raymond Chantelauze (71,86 %) ont réussi à fédérer les électeurs, comme en atteste leur score élevé.

Comme lors de beaucoup d'élections, plusieurs citoyens ont voté blanc et d'autres ont soumis un vote nul. Dans ce village, il y a eu 1,41 % de bulletins blancs et 5,65 % de bulletins non valides.

Ce sont les membres du conseil municipal eux-mêmes qui vont à présent élire dans leurs rangs le prochain maire.

Résultats du premier tour - Dore-l'Église

Abstention : 52.83% Participation : 47.17%

Résultats détaillés du tour 1

  • Karine LEFIEUX, 95.81%



    Karine LEFIEUX

    95.81 %

    252 votes

  • Quentin RAYMOND, 90.11%



    Quentin RAYMOND

    90.11 %

    237 votes

  • Céline CHANAL, 85.55%



    Céline CHANAL

    85.55 %

    225 votes

  • Morgane FERRAND, 85.55%



    Morgane FERRAND

    85.55 %

    225 votes

  • Laurie CRONIE, 85.17%



    Laurie CRONIE

    85.17 %

    224 votes

  • Christophe COMPTE, 82.5%



    Christophe COMPTE

    82.5 %

    217 votes

  • Maryvonne DESGEORGES, 81.74%



    Maryvonne DESGEORGES

    81.74 %

    215 votes

  • Claudine BATISSE, 80.6%



    Claudine BATISSE

    80.6 %

    212 votes

  • Julien ROUX, 80.6%



    Julien ROUX

    80.6 %

    212 votes

  • Hervé PUMAIN, 76.42%



    Hervé PUMAIN

    76.42 %

    201 votes

  • Aurélie HEYRAUD RIBES, 75.66%



    Aurélie HEYRAUD RIBES

    75.66 %

    199 votes

  • Lilian FRITEYRE, 74.52%



    Lilian FRITEYRE

    74.52 %

    196 votes

  • Jean Claude DAURAT, 74.14%



    Jean Claude DAURAT

    74.14 %

    195 votes

  • Gilles MOTTET, 73%



    Gilles MOTTET

    73 %

    192 votes

  • Raymond CHANTELAUZE, 71.86%



    Raymond CHANTELAUZE

    71.86 %

    189 votes

Source : Ministère de l'intérieur

Résultats affichés : 5 premiers

Détails de la participation

  • 625 habitants
  • 600 inscrits
  • Votants283 inscrits 47.17%
  • Abstentionnistes317 inscrits 52.83%
  • Votes blancs4 inscrits 1.41%

Article à la une des élections

VIDEO. Un report des élections régionales en 2022 pose "des problèmes constitutionnels majeurs", selon Gérard Larcher

L'actualité locale sur les élections

L'actualité nationale sur les élections

Dore-l'Église : le contexte politique des élections municipales

Les communes françaises sont appelées les 15 et 22 mars 2020 à renouveler leur conseil municipal lors des élections. Dans le cas des communes de moins de 1 000 habitants, et à l'inverse de celles qui dépassent ce chiffre, les citoyens voteront ici directement pour un ou plusieurs candidats, à condition que ceux-ci se soient officiellement présentés.

Municipales 2020 à Dore-L'Église : les candidats

Lors du premier tour des élections municipales 2020, les électeurs pourront choisir entre les candidats suivants. Claudine Batisse a confirmé sa candidature. Elle avait obtenu un siège au conseil municipal suite aux élections municipales 2014. Vous pourrez également retrouver sur les bulletins de vote Céline Chanal, Raymond Chantelauze, Christophe Compte, Laurie Cronie, Jean Claude Daurat, Maryvonne Desgeorges, Morgane Ferrand, Lilian Friteyre, Aurélie Heyraud Ribes, Karine Lefieux, Gilles Mottet, Hervé Pumain, Quentin Raymond et Julien Roux.

Petit rappel : afin d'être élu au premier tour, le candidat devra remporter une majorité absolue, sous réserve que plus du quart des citoyens inscrits sur les listes électorales aient voté en sa faveur. Pour pouvoir être élu et prétendre à l'un des 15 sièges à pourvoir, il devra atteindre une majorité relative à l'issue du second tour, dans l'éventualité où celui-ci était nécessaire.

Dore-l'Église : quels sont les enjeux des Municipales ?

À l'issue des élections municipales 2020, qui se tiendront les 15 et 22 mars 2020, la ville de Dore-l'Église disposera d'un nouveau conseil municipal. Le fait d'être majeur est un critère sine qua non pour voter à ces élections. On doit également être présent sur les listes électorales, être français ou ressortissant de l'UE, et payer ses impôts ou habiter dans la municipalité.

Mise en contexte de ces élections municipales : retour en 2014

Le scrutin plurinominal avec panachage est un type de scrutin un peu complexe. Ce dernier s'applique pendant les municipales, uniquement dans le cas des communes de moins de 1000 habitants. De plus, les électeurs peuvent voter pour plusieurs candidats à la fois et peuvent aussi élire des membres de deux listes différentes.
Que s'est-il passé le 23 mars 2014 à Dore-l'Église ? Dès le soir du premier tour, 15 membres du conseil municipal ont été choisis par les citoyens. Raymond Chantelauze, Julien Roux, Aurélie Ribes, Daniel Gaillard mais aussi Céline Chanal et Claudine Batisse avaient accompagné Karine Lefieux et Gérard Gaillard. Ceux-ci avaient accepté, de la part des habitants de la commune, le devoir de diriger la ville.
Bon à savoir : seuls 415 électeurs ont décidé d'aller voter, parmi les 602 personnes inscrites sur la liste électorale. Ainsi, assez peu de citoyens ont exprimé leur voix. Par rapport à celle des élections municipales de 2008 (83,74 %), cette participation sous-entend une forte baisse.

La tendance était-elle la même lors des dernières élections ?

2017 : c'est l'année des précédentes élections présidentielles, tandis que les dernières élections municipales ont vu plusieurs types de scrutin dans cet intervalle. À Dore-l'Église, les votes enregistrés au premier tour des Présidentielles de 2017 se sont révélés être différents de ce qui a été recensé dans toute la France.
En comparant les résultats du premier tour, on observe 31,4 % des voix pour Marine Le Pen (Front national), 21,28 % pour Emmanuel Macron (En marche !) et, derrière, 15,08 % pour Jean-Luc Mélenchon (La France insoumise). La répartition des voix au deuxième tour a favorisé Emmanuel Macron qui a récolté 51,75 % des votes des habitants de Dore-l'Église. Le taux de participation des résidents de Dore-l'Église au second tour était de 79,04 %, soit 479 habitants. À titre comparatif, ils étaient 80,39 % en 2012.

Quelques informations sur Dore-l'Église

Avec les élections municipales qui approchent (15 et 22 mars 2020), il peut être intéressant pour les habitants de Dore-l'Église d'en savoir plus quant à la situation socio-économique de leur commune.

Quelles sont les caractéristiques des habitants de la ville de Dore-l'Église ?

Dore-l'Église, avec ses 634 habitants, est une commune du Puy-de-Dôme. La création de la Communauté de Communes Ambert Livradois Forez a permis de relier ce village à des villes avoisinantes, telles que Chapelle-Agnon, Beurières ou Saint-Éloy-la-Glacière. Les habitants de la commune sont peu âgés (la majorité de la population a entre 25 et 54 ans et 26,11 % ont entre 55 et 64 ans). À Dore-l'Église, les chiffres officiels attestent d'une part de l'immigration peu importante, à raison de 2,05 % de la population.

Dore-l'Église : un aperçu du niveau de vie des habitants

Les données suivantes donnent une idée de la situation concernant le chômage dans la ville de Dore-l'Église. Le portrait des travailleurs est le suivant : les ouvriers et professions intermédiaires sont présents à hauteur de 58,73 %. La population active s'élève à 46,52 % (près de 286 personnes). Plus de 15 % des habitants de la commune se retrouvent en demande d'emploi, dont, une majeure partie sont des hommes.
Statistiquement, les habitants de la commune touchent un revenu moyen moins élevé que celui des Français. En 2014, le revenu fiscal médian du pays était de plus de 20 000 € et en 2016, il s'élevait à 17 903 €.
Le niveau de vie d'une ville se mesure aussi à son marché immobilier. Qu'en est-il à Dore-l'Église ? Les habitants de la commune sont plus de 3 % à être locataires de maison non HLM de 3 pièces et environ 3 % d'un appartement non HLM de 3 pièces. Les propriétaires sont respectivement environ 28 % à acheter une maison de 5 pièces et environ 28 % à choisir une maison de 4 pièces.

Établissements scolaires, hôpitaux, cadre... Comment vit-on à Dore-l'Église ?

Il y a une raison pour laquelle les politiques urbaines se concentrent essentiellement sur les équipements de la ville : en répondant aux besoins des habitants, elles assurent la qualité de vie dans leur commune. On peut noter qu'à Dore-l'Église les installations manquent un peu. Avec ses peu nombreuses familles (proportionnellement à sa population totale), la commune recense 91 enfants de 0 à 15 ans. Pour eux, il y a 1 établissement scolaire.
Les indices de qualité de l'air ou de l'eau fournissent une bonne vision de la pollution ambiante dans une ville. Comment peut-on mesurer la qualité de l'eau ? L'observatoire national de l'eau vous aide à le savoir. D'après des études, elle se révèle conforme à 50 % tant sur le plan microbiologique que physico-chimique.