Pompes à chaleur : un vacarme intenable pour les voisins

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min
La vente des pompes à chaleur a augmenté de 20% en un an. Pourtant, pour beaucoup ce n’est pas forcément une bonne nouvelle, notamment pour ces voisins qui se plaignent d’une gêne sonore perpétuelle. -
Pompes à chaleur : un vacarme intenable pour les voisins La vente des pompes à chaleur a augmenté de 20% en un an. Pourtant, pour beaucoup ce n’est pas forcément une bonne nouvelle, notamment pour ces voisins qui se plaignent d’une gêne sonore perpétuelle. - (France 2)
Article rédigé par France 2 - A. Lay, P. Aubert, M. Cazaux, J. Cohen-Olivieri
France Télévisions
France 2
La vente des pompes à chaleur a augmenté de 20% en un an. Pourtant, pour beaucoup ce n’est pas forcément une bonne nouvelle, notamment pour ces voisins qui se plaignent d’une gêne sonore perpétuelle.

Près de Lyon, une habitante se plaint de la pompe à chaleur de ses voisins. "C’est un bruit continu, comme un frigo ou un compresseur qu’on aurait dans la chambre", lance t-elle. Cette Lyonnaise a enregistré le son avec son téléphone une nuit d’hiver : le bruit a atteint les 48 décibels. Malgré la gêne enregistrée, selon elle, ses voisins ne veulent rien entendre.   

Une gêne qui peut être reconnue par le tribunal   

En 2022, 7 190 000 pompes à chaleurs étaient dans les foyers des Français. C’est 20% de plus que l’année précédente. Elles sont devenues une cause majeure de conflit de voisinage. Selon un expert judiciaire : "Dès lors qu’on a plus de 5 décibels au-dessus du bruit résiduel, c’est-à-dire le bruit sans la pompe à chaleur le jour, et + 3 la nuit, il y a une gêne avérée." La gêne peut donc être reconnue par un tribunal. Les propriétaires pourraient entre autres avoir à payer les travaux d’isolation acoustique de leur pompe à chaleur.    

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.