Michelin : fermeture de l'usine de La Roche-sur-Yon

Michelin a annoncé jeudi 10 octobre la fermeture de son usine de La Roche-sur-Yon, en Vendée. Le groupe met en cause un marché en berne et une concurrence exacerbée.

FRANCE 3

La direction doit faire face à la colère des salariés. Jeudi 10 octobre, Michelin a annoncé la fermeture de son usine de La Roche-sur-Yon, en Vendée. Au total, 619 emplois sont menacés. Sur le site, les salariés avaient pourtant consenti des efforts de compétitivité pour maintenir l'activité. "On est en face de patrons voyous qui veulent juste faire du fric pour leurs actionnaires, c'est tout ce qu'ils veulent, des marges", estime le délégué CGT Michelin, Anthony Guilloteau.

La concurrence asiatique

Mais selon la direction, l'usine n'est plus compétitive face à ses concurrents, notamment asiatiques. Pourtant il y a trois ans, Michelin a investi 70 millions d'euros à La Roche-sur-Yon. "On va travailler avec les organisations syndicales pour en premier leur proposer plusieurs emplois à compétence égale sur nos 14 sites français", a indiqué le directeur de Michelin France, Jean-Paul Chiocchetti. Le leader du pneu fermera son usine de La Roche-sur-Yon d'ici la fin 2020.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des employés devant l\'usine Michelin de La Roche-sur-Yon, à l\'annonce de la fermeture du site, mercredi 10 octobre. 
Des employés devant l'usine Michelin de La Roche-sur-Yon, à l'annonce de la fermeture du site, mercredi 10 octobre.  (LOIC VENANCE / AFP)