Syrie : la Turquie fait peser la menace d'un afflux de migrants sur l'Europe

En duplex depuis la Turquie, Dominique Derda explique les enjeux de la crise qui secoue la Syrie, où les Turcs ont décidé de lancer une offensive sur les milices kurdes.

FRANCE 3

En Syrie, la Turquie poursuit son offensive contre les milices kurdes basées dans le nord-est du pays. Et déjà on compte le nombre de morts civiles et militaires : 31 coté kurde et 6 côté turc. Plus de 60 000 personnes ont aussi quitté la région. Devant cette action de la Turquie, le président turc Erdogan brandit la menace d'un afflux de migrants en Europe en cas d'intervention de la communauté internationale contre son offensive. "Et ce n'est pas le genre de menace que les dirigeants européens prennent à la légère", assure Dominique Derda en duplex depuis Akçakale (Turquie).

La Turquie retient les réfugiés syriens sur son sol contre 6 milliards d'euros

"Personne n'oublie le million de réfugiés syriens qui ont déferlé sur l'Europe en 2015, avec les conséquences que l'on connaît : la montée un peu partout du populisme et des extrêmes droites", rappelle le journaliste. "Depuis, l'Union européenne s'est empressée de signer un accord avec la Turquie qui stipule que la Turquie doit retenir sur son sol les réfugiés syriens en échange de 6 milliards d'euros", explique-t-il. Seuls 3 milliards ont été versés pour le moment, et la Turquie a tout intérêt à obtenir le versement des 3 milliards qui restent, de fait de ses difficultés économiques.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le président turc, Recep Tayyip Erdogan, à Ankara (Turquie), le 6 août 2019. 
Le président turc, Recep Tayyip Erdogan, à Ankara (Turquie), le 6 août 2019.  (MURAT KULA / ANADOLU AGENCY / AFP)