Agriculture : les cagnottes en ligne au secours des éleveurs

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min
Sinistrés, ruinés ou au bord de la faillite, de plus en plus d'éleveurs lancent des cagnottes sur Internet pour tenter de s'en sortir. Une démarche solidaire qui porte parfois ses fruits.
Agriculture : les cagnottes en ligne au secours des éleveurs Sinistrés, ruinés ou au bord de la faillite, de plus en plus d'éleveurs lancent des cagnottes sur Internet pour tenter de s'en sortir. Une démarche solidaire qui porte parfois ses fruits. (France 2)
Article rédigé par France 2 - C. Adriaens-Allemand, C. Wormser, M. Justet, M. Beaudouin, G. Le Goff, G. Bensoussan, A. Brodin
France Télévisions
France 2
Sinistrés, ruinés ou au bord de la faillite, de plus en plus d'éleveurs lancent des cagnottes sur Internet pour tenter de s'en sortir. Une démarche solidaire qui porte parfois ses fruits.

Cette nuit d'intempéries du 28 octobre 2023, Aurélie Mijailovic s'en souviendra toute sa vie. Ses 80 brebis et 40 chèvres sont prises au piège sur une parcelle entre la Loire et un canal voisin. Le troupeau est emporté par le courant. Un choc pour cette éleveuse, aujourd'hui au bord de la faillite : "Un cheptel comme ça représente 20 000 euros, et les deux années de chiffre affaire qu'on va perdre, ça représente 100 000 euros". Elle et son conjoint touchent aujourd'hui le RSA. Pour s'en sortir, ils ont créé une cagnotte sur Internet. Avec 6 900 euros, la somme récoltée est encore modeste, mais la démarche a tout changé. La banque a décidé de les aider : "Ils vont faire le nécessaire pour débloquer nos emprunts pour que les travaux puissent reprendre".

"J’ai sauvé ma ferme"

Ces appels à l'aide via des cagnottes en ligne se multiplient. Des agriculteurs souvent étranglés par les dettes, avec parfois au bout, un soutien populaire inespéré. Delphine Serreau vient d'obtenir plus de 200 000 euros : "Quoiqu’il arrive maintenant j’ai sauvé ma ferme". Elle avait lancé sa cagnotte en décembre 2023. Un problème d'approvisionnement en foin et plusieurs erreurs dans la production menaçaient gravement son activité. Elle peut désormais rembourser ses dettes.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.