Grève du 5 décembre : deux tiers des Français jugent le mouvement contre la réforme des retraites "justifié", selon un sondage

Alors qu'une majorité de Français estime que le mouvement du 5 décembre est justifié, ils sont également deux tiers à se dire favorables à un alignement des régimes de retraite.

Des employés de la RATP manifestent à La Maison de la RATP, à Paris, le 13 septembre 2019.
Des employés de la RATP manifestent à La Maison de la RATP, à Paris, le 13 septembre 2019. (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)

Les deux tiers des Français (66%) estiment que le mouvement du 5 décembre contre la réforme des retraites est "justifié", selon un sondage Odoxa-Dentsu Consulting pour franceinfo et Le Figaro publié jeudi 28 novembre. Toutefois, tout autant de Français, 66%, sont favorables à un alignement des régimes de retraites, et par conséquent à la fin des régimes spéciaux. Enfin, les personnes interrogées estiment à 65% que le gouvernement s'obstinera ou tiendra bon face à la mobilisation.

Pratiquement toutes les catégories de la population soutiennent ce mouvement du 5 décembre : 81% des salariés de la fonction publique, 63% des salariés du secteur privé, 63% des travailleurs indépendants, 53% des retraités. Politiquement, seuls les sympathisants LREM rejettent massivement, à 70%, la grève à venir. Les sympathisants LR sont eux partagés : à peine plus de la moitié d'entre eux (54%) trouve le mouvement injustifié. Quant au reste de l'échiquier politique, le soutien est vaste. Les sympathisants "insoumis" soutiennent la mobilisation à 84%, les socialistes à 83%, les sympathisants RN à 77%.

Sondage Odoxa-Dentsu Consulting pour \"Le Figaro\" et franceinfo, 28 novembre 2019. 
Sondage Odoxa-Dentsu Consulting pour "Le Figaro" et franceinfo, 28 novembre 2019.  (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Le sondage révèle également que la perception de la réforme par l'opinion publique a évolué, en défaveur du gouvernement. Ainsi, il y a un mois, un précédent sondage Odoxa-Dentsu Consulting pour franceinfo et Le Figaro établissait que 57% des Français trouvaient la mobilisation "pas justifiée". Toutefois, la question portait alors uniquement sur le mouvement à la SNCF.

4 Français sur 10 pensent qu'ils seront pénalisés par la grève

Le gouvernement a-t-il perdu la bataille de la communication ? La question peut se poser puisque pour les deux tiers des Français, c’est "avant tout une mobilisation contre la réforme de l’ensemble du système des retraites" et non "une mobilisation, avant tout, contre la fin des régimes spéciaux de retraite", une thèse défendue par l'exécutif depuis plusieurs semaines. Politiquement, seuls les sympathisants LREM pensent que cette mobilisation est contre la fin des régimes spéciaux. Parallèlement, même s'ils soutiennent le mouvement du 5 décembre, une partie des Français craignent ses répercussions dans leur vie de tous les jours. Ainsi, quatre sur dix pensent qu'ils seront personnellement pénalisés par cette grève. Un ratio qui grimpe à 6 sur 10 en région parisienne. Enfin, les Français estiment à 65% que le gouvernement va tenir bon ou s'obstiner face à la mobilisation.

Ce sondage a été réalisé sur internet les 27 et 28 décembre auprès d'un échantillon de 1 005 Français représentatif de la population.