Grève à la SNCF : "Le gouvernement fait preuve de beaucoup de fébrilité", selon Danièle Obono

Danièle Obono, député La France insoumise, était l'invitée du 23h de franceinfo. Elle revient sur la grève à la SNCF qui pénalise de nombreux voyageurs.

Le droit de grève à la SNCF a-t-il été détourné après trois jours de mobilisation des conducteurs ? Danièle Obono est venue apporter son point de vue sur le plateau du 23h de franceinfo, dimanche 20 octobre. "Il n'a pas été détourné, non seulement selon La France insoumise, mais aussi selon deux inspecteurs du travail qui ont été sollicités par le groupe de la SNCF. Ils ont répondu, qu'en l'état, le droit de retrait, qui n'est pas une grève, est tout à fait légal. [Ils ont également] mis en garde la SNCF sur l'entrave à ce droit de retrait", déclare la députée La France insoumise.

"À l'origine de ce droit de retrait, il y a une alerte à la sécurité. Il y a des personnes, qui ont dû prendre le train pour des vacances ou pour le travail, qui sont incommodées par l'exercice de ce droit de retrait. Je pense qu'elles le seraient encore plus dans un train qui déraille avec un seul conducteur, blessé, qui doit tout organiser ou prêter secours à des rames entières…", argue-t-elle.

"C'est extrêmement grave"

Danièle Obono tance ensuite les déclarations du gouvernement. "Le gouvernement fait preuve de beaucoup de fébrilité. Monsieur Édouard Philippe a tout de suite menacé de poursuites judiciaires alors que les premiers mots qu'il aurait pu avoir auraient pu être de féliciter l'agent qui a porté secours (…) on a un gouvernement qui fait fi que depuis des années, les conducteurs, cheminots, alertent la direction sur les risques qu'il y a de réduire les personnels. C'est extrêmement grave", termine la députée.

Le JT
Les autres sujets du JT
La députée de La France insoumise Danièle Obono, le 3 juillet 2017, à Paris lors d\'un rassemblement de son mouvement.
La députée de La France insoumise Danièle Obono, le 3 juillet 2017, à Paris lors d'un rassemblement de son mouvement. (JULIEN MATTIA / NURPHOTO / AFP)