Automobile : la voiture thermique fait de la résistance

Publié
Durée de la vidéo : 7 min
Les ventes de véhicules électriques ont augmenté ces derniers temps, mais ces modèles sont très rares sur le marché de l’occasion en France. Les propriétaires de véhicules thermiques rechignent donc à lâcher leurs voitures.
Automobile : la voiture thermique fait de la résistance Les ventes de véhicules électriques ont augmenté ces derniers temps, mais ces modèles sont très rares sur le marché de l’occasion en France. Les propriétaires de véhicules thermiques rechignent donc à lâcher leurs voitures. (Franceinfo)
Article rédigé par franceinfo - L. Bazizin, A. Cohen
France Télévisions
franceinfo
Les ventes de véhicules électriques ont augmenté ces derniers temps, mais ces modèles sont très rares sur le marché de l’occasion en France. Les propriétaires de véhicules thermiques rechignent donc à lâcher leurs voitures.

Voiture thermique ou électrique ? À 61 ans, Pierre n’a pas d’hésitation. Il a toujours conduit des voitures diesel, un choix qu’il assume. "J’ai acheté un SUV diesel, l’avantage, je fais un plein, je fais 1 000 km avec", affirme-t-il. Pourtant, à la pompe, le prix du gazole augmente. Ce n’est pas un souci pour lui, car il estime que sa voiture consomme peu. Ahmed, lui, espérait trouver l’idéal dans son véhicule utilitaire électrique acheté pour son entreprise du bâtiment.

Seulement 1,6 % des véhicules électriques disponibles en occasion

Mais aujourd’hui, il souhaite s’en débarrasser, trois mois après son achat. Il se reporte sur un modèle similaire, mais diesel, car l’autonomie est bien meilleure qu’en électrique. Pour le moment, un concessionnaire de véhicule d’occasion ne vend que des modèles thermiques. Il n’arrive pas à vendre de véhicules électriques. Ce qui porte le marché automobile, c’est l’occasion. Cela représente plus de 3 véhicules sur 4 vendus en France. Plus de la moitié d’entre eux sont en diesel et seulement 1,6 % en électrique. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.