Seine-Saint-Denis : mobilisation contre la violence scolaire

Le vendredi 4 octobre dernier, un lycéen était poignardé aux Lilas (Seine-Saint-Denis). Trois mineurs ont été écroués pour assassinat en bande organisée. Une marche blanche en hommage au jeune Kewi a été organisée dimanche.

France 2

Le chagrin, la colère et le recueillement, pour rendre hommage à Kewi, lycéen de 15 ans poignardé à mort le 4 octobre dernier aux Lilas en Seine-Saint-Denis. Plus d'un millier de personnes se sont réunies dimanche 13 octobre pour une marche blanche en mémoire de l'adolescent agressé sous les yeux de collégiens voisins. Un climat de violences que dénoncent les parents d'élèves et les proches de la victime. "Il y a beaucoup de choses qui ne vont pas dans nos quartiers, dans nos écoles et il faut le crier fort aujourd'hui", explique Mahir Erol, cousin de la victime.

Plus de vigilance et de transparence sur ces violences scolaires

Des violences qui se succèdent. En septembre à Sarcelles (Val-d'Oise), un élève agresse un professeur à coups de poing. À Vierzon (Cher), c'est un proviseur adjoint agressé par un lycéen. Le ministre de l'Education Nationale, Jean-Michel Blanquer, promet plus de vigilance et de transparence sur ces violences. Lundi, les enseignants des établissements des Lilas décideront s'is poursuivent ou non leur mouvement de mobilisation.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'entrée du stade Jean-Jaurès aux Lilas (Seine-Saint-Denis), où un adolescent de 15 ans a été mortellement poignardé, le 4 octobre 2019. 
L'entrée du stade Jean-Jaurès aux Lilas (Seine-Saint-Denis), où un adolescent de 15 ans a été mortellement poignardé, le 4 octobre 2019.  (THOMAS SAMSON / AFP)