Port du masque obligatoire ou non : on vous aide à y voir plus clair dans les règles qui s'appliquent à partir de lundi

Le ministre de la Santé, Olivier Véran, a précisé, samedi, que l'obligation de porter un masque s'appliquerait dans les commerces, "les établissements recevant du public", les "marchés couverts" ou encore les banques.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 4 min.
Une vendeuse et une cliente portent un masque dans une boutique de vêtements à Périgueux (Dordogne), le 18 juillet 2020. (ROMAIN LONGIERAS / HANS LUCAS / AFP)

La France franchit un nouveau pas dans la lutte contre la propagation du nouveau coronavirus. Le port du masque devient obligatoire dans les espaces publics clos, dès le lundi 20 juillet. Franceinfo précise les lieux où il est imposé, ceux où il est en partie imposé, avec des règles particulières en fonction de l'activité concernée, et ceux où il n'est pas obligatoire.

>> Retrouvez les dernières informations sur la pandémie de Covid-19 dans notre direct

Les lieux où le port du masque n'est pas obligatoire

Le port du masque n'est pas imposé dans les espaces publics ouverts. Il n'est donc pas obligatoire dans la rue, les parcs, en mer, sur les chemins de randonnée ou à la plage.

>> Coronavirus : ce que l'on sait et ce que l'on ignore encore sur la transmission du Covid-19

Les endroits où le port du masque est imposé

La direction générale de la santé (DGS) a dressé une liste, dimanche, auprès de France Télévisions. En plus des transports en commun, concernés par la mesure depuis le début du déconfinement, elle a énuméré les lieux déjà concernés par l'obligation de porter un masque : les salles d'audition, de conférences, de réunions, de spectacles ou à usage multiple, les établissements d'éveil, d'enseignement, de formation, les centres de vacances, les centres de loisirs sans hébergement, les bibliothèques, les centres de documentation, les établissements de culte, les établissements sportifs couverts, les établissements de plein air, les chapiteaux, tentes et structures, les hôtels-restaurants d'altitude, les établissements flottants, les refuges de montagne, les gares routières et maritimes ainsi que les aéroports.

Enfin, la DGS a mentionné les lieux cités par le ministre de la Santé, Olivier Véran, samedi dans un tweet. Il y indiquait que le masque serait obligatoire entre autres, dans les commerces, "les établissements recevant du public", les "marchés couverts" ou encore les banques. Ce que la DGS reprend en évoquant les magasins de vente, les centres commerciaux, les administrations et les banques, les marchés couverts.

"Dans les autres catégories d'établissements, il peut, comme aujourd'hui, être rendu obligatoire par l'exploitant", a précisé la direction générale de la santé (DGS) à France Télévisions.

Le port du masque sera obligatoire dans l'ensemble des magasins des grandes enseignes alimentaires à partir de lundi, a indiqué dimanche la Fédération du commerce et de la distribution (FCD). Cette décision concerne les magasins des enseignes Auchan, Aldi, Carrefour, Colruyt, Cora, Groupe Casino, Intermarché, Leclerc, Lidl, Netto, Supermarché Match et Système U, précise la fédération.

Que risque-t-on si l'on ne respecte pas cette obligation de port du masque ? Les contrevenants pourront se voir infliger une amende de 135 euros, soit la même que celle appliquée dans les transports publics, a indiqué le ministère de la Santé à franceinfo, dimanche.

Les lieux avec des règles spécifiques

Les lieux de travail, les bureaux. "Dans les locaux dits professionnels, cela suppose une évolution des protocoles sanitaires régissant les activités concernées", a déclaré Jean Castex face aux sénateurs. Les entreprises et les administrations "sont concernées mais seulement pour l'accueil du public en leur sein (clientèle/usagers essentiellement)", précise la DGS. Et d'ajouter : "Leur fonctionnement interne relève quant à lui du droit du travail et plus particulièrement des règles en matière de santé au travail."

Les salles de sport. Le ministère des Sports a indiqué sur Twitter, vendredi, que le port du masque serait obligatoire dans les salles de sports pour circuler mais qu'il sera possible de l'enlever "au moment de faire du sport", comme dans les restaurants, où le masque peut être enlevé uniquement au moment de manger.

Les salles de cinéma. Elles accueillent à nouveau du public depuis le 22 juin, avec un protocole sanitaire à suivre : un fauteuil sur deux laissé libre, avec un mètre de distance, sauf si vous êtes accompagné. Sauf que les masques ne sont pas imposés dans les salles. Cette mesure concernant les masques va être maintenue, selon un exploitant de cinéma.

Si le port du masque est l'objet de nouvelles règles, les autorités et les autorités sanitaires rappellent la nécessité de respecter les gestes barrières, la distanciation physique et le lavage fréquent des mains. "Le port du masque constitue, avec le respect des gestes dits barrières, une mesure de prévention et de protection efficace", a déclaré Jean Castex, jeudi, devant les sénateurs.

"Dans les lieux clos, la promiscuité et la densité de population empêchent le respect de la distanciation et l'absence de ventilation efficace peut favoriser la création d'aérosol", souligne la DGS pour faire valoir l'obligation du port du masque dans les espaces fermés. Et d'insister : "L'ensemble des gestes barrières reste plus que jamais de mise."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.