Allergies : ces substances dans nos vêtements

L'agence de sécurité sanitaire tire la sonnette d'alarme et demande à Bruxelles d'interdire ou de limiter l'usage de certains produits dans nos vêtements et chaussures.

FRANCE 3

Cathia Lemaitre avait craqué pour une petite paire de sandales. Mais l'an dernier quand nous l'avions rencontrée, elle regrettait de les avoir portées. Elles lui ont brûlé toutes les parties de son pied en contact avec le cuir. En cause : un produit antimoisissure pour le cuire. Des substances chimiques irritantes contenues dans nos vêtements et nos chaussures. L'agence de sécurité sanitaire en dénombre pas moins de 1 000. Des colorants, du chrome VI, du nickel, du cobalt, du formaldéhyde ou encore du paraphénylènediamine.   

De plus en plus de victimes 

Aujourd'hui elle demande à la Commission européenne de réglementer leur usage. "Nos estimations portent sur 4 à 5 millions de personnes qui en Europe aujourd'hui souffriraient de réactions allergiques en lien avec les textiles et les chaussures et chaque année il pourrait y avoir entre 50 000 et 200 000 nouveaux cas", précise Christophe Rousselle, toxicologue et chef de l'évaluation des risques liés aux substances chimiques (ANSES). L'association 60 millions de consommateurs reçoit également de plus en plus de photos de victimes.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'Anses a demandé d\'interdire plus de mille substances allergisantes dans les vêtements, le 29 avril 2019.
L'Anses a demandé d'interdire plus de mille substances allergisantes dans les vêtements, le 29 avril 2019. (FREDERIC CIROU / ALTOPRESS / AFP)