Carburants : faut-il plafonner les prix ?

Devant la hausse des prix des carburants, l'État pourrait-il rogner sur sa part de taxes afin de stabiliser le coût pour les consommateurs ?

France 3

Le prix de l'essence flambe à la pompe, il est à son plus haut depuis 2013, plus qu'au début de la crise des "gilets jaunes". Comment faire pour contrôler cette hausse des prix, qui dépend de plusieurs facteurs, et faut-il à terme instaurer un plafonnement ? Avec un baril de pétrole à 72 €, c'est une hausse de 35% qui est observée depuis 4 mois. Une piste pourrait être mise sur la table pour éviter l'impact sur les automobilistes : moduler le prix du carburant.

"Une espèce de prix plafond"

En effet, lorsque le prix du baril augmente, l'État pourrait baisser sa part de taxes. "L'objectif est de limiter le coût des carburants pour les industriels et pour les particuliers", explique Francis Duseux, président de l'union française des industries pétrolières. "Ça permettrait d'avoir une espèce de prix plafond à la pompe pour le gasoil et l'essence", approuve-t-il.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les prix à la pompe repartent à la hausse.  
Les prix à la pompe repartent à la hausse.   (STÉPHANIE BERLU / FRANCE-INFO)