Cet article date de plus d'un an.

Grèce : le pire accident ferroviaire du pays fait au moins 36 morts

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Grèce : le pire accident ferroviaire du pays fait au moins 36 morts
Article rédigé par France 2 - M.Burgot, J-M.Perroux
France Télévisions
France 2
Deux trains se sont percutés de plein fouet, mardi 28 février, alors qu’ils roulaient sur la même voix en sens contraire. L’un transportait des marchandises, l’autre des passagers qui se rendaient à Thessalonique depuis Athènes. Au moins 36 personnes, majoritairement des jeunes, ont perdu la vie.

Une scène d’effroi. La violence de la collision frontale entre deux trains en Grèce, mardi 28 février, a pulvérisé les locomotives et les wagons de tête. Après l’incendie qui a suivi le choc, une partie des deux trains est carbonisée. Celui qui transportait des voyageurs reliait la capitale Athènes à Thessalonique, mais a percuté un train de marchandises arrivant dans l’autre sens sur la même voie, à hauteur de Larissa. L’accident s’est produit peu avant minuit et l’intervention des secours est rendue difficile par l’enchevêtrement des pans de métal des locomotives.

Une nation sous le choc

Les deux conducteurs ont été tués sur le coup, alors que 196 personnes ont pu être évacuées. “On a entendu un grand ‘bam’, on a été éjecté vers l’avant, la locomotive a tourné autour de nous et a basculé sur le côté”, décrit un rescapé. Le Premier ministre grec s’est rendu sur les lieux de la tragédie, le visage grave. Les enquêteurs vont devoir expliquer comment les deux trains ont pu se retrouver sur la même voie. Toute une nation est traumatisée car le train était bondé de jeunes et rentrait vers Thessalonique après un week-end prolongé. Le bilan provisoire fait état de 36 morts et 85 blessés.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.