Cet article date de plus d'un an.

Journée mondiale du compliment : merci pour ces gentils mots !

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Journée mondiale du compliment : merci pour ces gentils mots !
Article rédigé par France 2 - P.-Y.Salique, L.Adjaoud, N.Auer, N.Berthelot
France Télévisions
France 2
Le 1er mars est la journée mondiale du compliment. Il est toujours plaisant d’en recevoir et c’est aussi une belle entrée en matière pour apprendre à rester positif en toute circonstance. Nous sommes allés vous demander le plus beau compliment que vous avez reçu, celui que vous avez pu dire à vos proches.

À l’origine, un compliment implique deux êtres humains, celui qui le fait et le second qui le reçoit. En 2015, des salariés de l’agence de communication Blackblitz complimentaient des passants dans les rues de Strasbourg (Bas-Rhin) avec des pancartes disant : "Vous êtes super". Ce dernier est peut-être un peu vague, en général le compliment est davantage ciblé pour plus d’efficacité. “Hier, j’ai fait à manger, elle [son épouse] m’a dit que c’était très bon. Mais c’est parce que c’est la journée du compliment”, plaisante un homme. “Elle est magnifique, elle est belle”, dit un autre à sa femme.

N'attendons pas la semaine de la courtoisie pour être polis

Voilà une pléiade de mots sympathiques à entendre. Mais quel est le pire compliment ? “C’est dire ‘t’as pris quelques kilos, mais ça te va bien’”, plaisantent deux amies. Dans l’ancien temps, pour Luis Mariano, le compliment était une déclaration d’amour à sa maman avec son fameux “Mama, c’est toi, la plus belle du monde”. Aujourd’hui, les enfants déclarent ces douceurs lors de la fête des mères. Pourtant, il ne faut pas confondre cette journée spéciale avec celle des câlins, le 21 janvier, ou de la gentillesse, le 23 novembre. N’oublions pas la semaine de la courtoisie au volant, courant mars, lors de laquelle les “assassins” ou autres “bouge ta caisse” pourraient être remplacés par quelques marques de politesse et plus si affinité.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.