Nouvelle-Calédonie : vers un nouveau statut grâce à une révision constitutionnelle ?

Publié
Durée de la vidéo : 1 min
Nouvelle-Calédonie : vers un nouveau statut grâce à une révision constitutionnelle ?
Nouvelle-Calédonie : vers un nouveau statut grâce à une révision constitutionnelle ? Nouvelle-Calédonie : vers un nouveau statut grâce à une révision constitutionnelle ? (France 2)
Article rédigé par France 2 - C. Méral
France Télévisions
France 2
Emmanuel Macron a dit vouloir une révision constitutionnelle pour la Nouvelle-Calédonie d'ici à 2024. Sur place, Christelle Méral fait le point sur les réactions suscitées par cette annonce, mercredi 26 juillet.

Mercredi 26 juillet, Emmanuel Macron s'est exprimé, place de la Paix, à Nouméa, en Nouvelle-Calédonie. "Principal point de son discours, il souhaite une révision de la Constitution pour début 2024. Ce qui est en jeu, c'est un nouveau statut pour la Nouvelle-Calédonie pour définir le fonctionnement avec l'État", explique la journaliste Christelle Méral, en duplex de Nouméa (Nouvelle-Calédonie).  

Les indépendantistes n'étaient pas présents 

Le discours d'Emmanuel Macron a été bien perçu par les loyalistes, qui souhaitent rester rattachés à la France. "Ils ont applaudi quand le président a dit qu'il faut accepter les trois référendums qui ont dit non à l'indépendance", précise la journaliste. De leur côté, les indépendantistes n'étaient pas présents durant le discours du chef de l'État. "Ils refusent le résultat du dernier référendum de 2021 qu'ils ont boycotté, le chemin vers un consensus, voulu par le président, est encore semé d'embûches", conclut Christelle Méral. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.