Records de températures : les effets du réchauffement climatique en cause

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min
Records de températures : les effets du réchauffement climatique en cause
Records de températures : les effets du réchauffement climatique en cause Records de températures : les effets du réchauffement climatique en cause (FRANCE 2)
Article rédigé par France 2 - S. Feydel, S. Lisnyj, L. Bleuzen, E. Navarro
France Télévisions
France 2
Cet été, les incendies sont favorisés par une sécheresse et des températures parfois extrêmes. En Grèce, en Italie et en Espagne, la barre des 45°C a plusieurs fois été franchie ces derniers jours. Quel est le lien entre ces canicules et le réchauffement climatique ? Une nouvelle étude démontre les conséquences du bouleversement du climat.

Des records de chaleur ont été enregistrés dans l'hémisphère nord, en juillet. Aux États-Unis, le mercure a grimpé jusqu'à 50°C dans la vallée de la Mort et à plus de 43°C à Phoenix (Arizona) pendant 24 jours consécutifs. Du jamais-vu non plus autour de la Méditerranée, en Espagne, en Algérie, en Tunisie et en Italie. 

Des îlots de fraîcheur efficaces

Selon une récente étude, une telle chaleur en Europe et aux États-Unis aurait été impossible sans le changement climatique d'origine humaine. "Dans le passé, ces événements auraient été extrêmement rares. Il aurait fallu un hasard énorme pour qu'ils arrivent tous en même temps. Ça aurait même été impossible, mais maintenant, ces événements ne sont plus rares. Il faut s'attendre à les voir tout le temps dans l'hémisphère nord pendant l'été", estime Friederike Otto, climatologue, co-autrice de l'étude. Pour s'adapter, de plus en plus de villes créent des îlots de fraîcheur en plantant des arbres. Une solution qui serait efficace selon les scientifiques.

Consultez lamétéo
avec
voir les prévisions

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.