Fonds marins : l'exploitation des abysses inquiète les écologistes

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Fonds marins : l'exploitation des abysses inquiète les écologistes
Fonds marins : l'exploitation des abysses inquiètent les écologistes Fonds marins : l'exploitation des abysses inquiète les écologistes (France 2)
Article rédigé par France 2 - L.Gublin, S.Brunn, J.Pelletier, C.Chen
France Télévisions
France 2
Comment réguler l’exploitation des fonds marins et ses gisements ? Le sujet est actuellement débattu en Jamaïque. Il s’agit d’élaborer un éventuel "code minier". Ces fonds, riches en minerais, intéressent les industriels du monde entier, ce qui inquiète les écologistes.

À plus de 1 000 mètres sous les mers, là où la lumière ne pénètre plus, se cachent des métaux recherchés. Mais pourra-t-on exploiter ces métaux tout en préservant les fonds marins ? Aujourd'hui, seule l'exploration scientifique est autorisée dans les zones océaniques de l'Atlantique, du Pacifique et de l'océan Indien. La plus prisée est celle de Clarion-Clipperton, dans l'océan Pacifique, où se trouvent des nodules, des sortes de pommes de terre noires posées sur le sable. Celles-ci sont, en effet, riches en cuivre, cobalt, nickel et manganèse. Des métaux qui servent à la construction des batteries de voitures électriques et des éoliennes. 

Une biodiversité mal connue et fragile 

Or, sur ces nodules vit une biodiversité encore mal connue et fragile. "Si on commence à altérer une zone, on a la quasi-certitude que l'ensemble de l'océan va finalement être altéré. Le problème, c'est qu'on ne sait pas en combien de temps et dans quelles conséquences", estime Pierre-Antoine Dessandier, biologiste marin à l'Ifremer. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.