Mort de Robert Badinter : le ministre de la Justice, Eric Dupond-Moretti, fait part de sa tristesse concernant la perte d'un "immense avocat"

Article rédigé par Pierre-Louis Caron, Florence Morel
France Télévisions
Publié Mis à jour
L'ancien ministre de la Justice, Robert Badinter, lors d'une cérémonie à Paris le 1er avril 2019. (ERIC FEFERBERG / AFP)
L'artisan de l'abolition de la peine de mort s'est éteint dans la nuit de jeudi à vendredi, à l'âge de 95 ans.

Ce qu'il faut savoir

Les hommages s'enchaînent en mémoire de Robert Badinter, disparu vendredi 9 février à l'âge de 95 ans. Visiblement ému sur le plateau du 20 heures de France 2, Eric Dupond-Moretti est revenu sur le décès de son illustre prédécesseur. "C'est difficile pour moi de répondre aux questions que vous allez me poser, a-t-il confié. Parce que tout a été dit et les mots, d'une certaine façon, sont dérisoires et je ne peux pas en inventer". De son côté, Emmanuel Macron a déclaré que "la nation a perdu, à coup sûr, un grand homme." Un hommage national lui sera rendu, a annoncé le président de la République, en déplacement à Bordeaux. Ce direct est maintenant terminé.

Un recueil de condoléances ouvert au ministère de la Justice jusqu'à dimanche. Les portes de la Chancellerie, place Vendôme à Paris, seront ouvertes dès 19 heures vendredi et le public pourra s'y rendre jusqu'à dimanche 20 heures, a précisé le ministère dans un communiqué. "Immense avocat, garde des Sceaux visionnaire et courageux, Robert Badinter incarnait notre République et ses valeurs", a écrit Eric Dupond-Moretti sur X. Au journal de 20 heures sur France 2, le garde des Sceaux s'est associé à la "tristesse" des Françaises et des Français qui viennent d'y recueillir. 

Emmanuel Macron salue "une figure du siècle, une conscience républicaine, l'esprit français". "Avocat, garde des Sceaux, homme de l'abolition de la peine de mort. Robert Badinter ne cessa jamais de plaider pour les Lumières", avait écrit le chef de l'État sur X quelques minutes après l'annonce du décès de l'avocat.

A gauche, on rend hommage à un "juste entre les justes". Le président du Conseil constitutionnel, Laurent Fabius, a regretté "un juste entre les justes", qui a, "dans toutes les fonctions qu'il a exercées, dans toutes les causes qu'il a plaidées, fait progresser le droit et l'humanisme au plan national et international". "Il incarnait l'idée même de justice", a réagi le premier secrétaire du PS, Olivier Faure. "Son engagement, c'était le droit, la justice, la liberté", a souligné l'ancien président François Hollande. 

Des hommages sobres à droite et à l'extrême droite. Le patron des Républicains, Eric Ciotti, a salué une "figure emblématique de la justice", en reconnaissant que "sa lutte pour l'abolition de la peine de mort restera gravée dans nos mémoires et nos institutions". Un "combat courageux", a appuyé Valérie Pécresse. "Ancien ministre de la Justice, homme de lettres, Robert Badinter a défendu toute sa vie ses idéaux, avec constance et éloquence", a écrit sur X le président du RN, Jordan Bardella.

Le Live

L'actu en continu
  • Avatar
    Avatar
    Jean-Christophe Cambadélis
    ancien premier secrétaire du Parti socialiste Il y a 0 sec
    "C'est un homme qui parlait peu, mais qui parlait juste."
    #BADINTER "Pour nous, c'était la vigie démocratique, l'homme des droits de l'Homme", a réagi Jean-Christophe Cambadélis sur franceinfo, avant d'ajouter : "Ce soir, les socialistes ne pleurent pas le militant, ils pleurent leur âme, parce qu'il incarnait leur âme de justice."
  • Avatar
    Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #BADINTER C'est l'autre combat de Robert Badinter. Celui contre la dépénalisation de l'homosexualité. L'ex-garde des Sceaux "est celui qui fait qu'aujourd'hui on peut vivre dans ce pays, dans cette démocratie à l'air libre", salue Didier Varrod, l'ancien secrétaire général de la radio Fréquence Gaie et actuel directeur musical des antennes de Radio France.

    Dépénalisation de l’homosexualité par Robert Badinter : "Une respiration dans nos vies intimes", explique l'ancien secrétaire général de la radio Fréquence Gaie

  • Avatar
    Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #BADINTER Nouvel hommage à Robert Badinter. Celui-là est signé Julien Clerc, qui revient, sur X, sur l'origine de sa chanson L'assassin assassiné, inspiré par une des plaidoiries de l'ancien avocat, avant l’abolition de la peine de mort, en 1981. "A l’époque, [Robert Badinter] était l’avocat d’un meurtrier récidiviste à Toulouse. C’est ce procès et ma rencontre avec ce futur homme politique qui m’ont convaincu d’inclure dans mon répertoire" cette "chanson écrite par Jean-Loup Dabadie et véritable plaidoyer anti-peine de mort."
  • Avatar
    Avatar
    Florence Morel
    franceinfo Il y a 0 sec
    #BADINTER Bonsoir @betty6687. Oui, elle est tombée il y a quelques minutes. Elle est évidemment consacrée à Robert Badinter, titrée "Peine absolue", en référence à son combat contre la peine capitale.
  • Avatar
    Avatar
    Eric Dupond-Moretti
    ministre de la Justice Il y a 0 sec
    #BADINTER Invité du journal de 20 heures sur France 2, le garde des Sceaux revient sur le décès de Robert Badinter, visiblement ému."C'est difficile pour moi de répondre aux questions que vous allez me poser, concède-t-il. Parce que tout a été dit et les mots, d'une certaine façon, sont dérisoires et je ne peux pas en inventer".
  • Avatar
    Avatar
    le point sur l'actu
    Il y a 0 sec
    Il est 20 heures passées de quelques minutes, voici un nouveau point sur l'actualité :
    #BADINTER L'ancien ministre de la Justice Robert Badinter, grand artisan de l'abolition de la peine capitale, est mort à l'âge de 95 ans. Emmanuel Macron a annoncé qu'un hommage national lui serait rendu. Suivez notre direct.
    #BADINTER Les hommages de la classe politique se multiplient au sujet de l'ancien ministre de la Justice. "Il était une figure du siècle, une conscience républicaine, l’esprit français", a lancé Emmanuel Macron depuis Bordeaux. "J'ai été portée dans ma jeunesse par ses combats (...) Les droits humains sont des droits qui exigent du courage", a réagi Christiane Taubira sur franceinfo.
    #VICTOIRES Tic tac tic tac... Plus qu'une heure avant les Victoires de la musique. Avec cinq nominations, la chanteuse Zaho de Sagazan est la grande favorite de cette édition qui, contrairement aux années précédentes, fait la part belle au rap et au R&B, après un changement dans le mode de sélection. Suivez notre direct.
    #BIATHLON C'est un résultat historique pour le biathlon français. Les Tricolores remportent les quatre premières places des championnats du monde sur le sprint.
  • Avatar
    Avatar
    Lionel Jospin
    ancien Premier ministre Il y a 0 sec
    "Nous perdons une haute figure intellectuelle et morale."
    #BADINTER Invité de "C à Vous" sur France 5, l'ex-Premier ministre socialiste Lionel Jospin rend hommage à Robert Badinter. "Cet avocat brillant, ce professeur lumineux, ce militant passionné", qui "va nous manquer beaucoup".
  • Avatar
    Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #BADINTER L'ancien garde des Sceaux avait aussi une plume, qu'il a mise au service de ses plaidoiries. Mais aussi de ses écrits, soit une quarantaine d'ouvrages publiés sur une période de près de 70 ans.

    Essais, livres d'histoire, récits personnels : Robert Badinter était aussi un homme de lettres et une grande plume

  • Avatar
    Avatar
    le point sur l'actu
    Il y a 0 sec
    Il est 18 heures, l'heure de faire un nouveau point sur l'actualité :
    #BADINTER L'ancien ministre de la Justice Robert Badinter, grand artisan de l'abolition de la peine capitale, est mort à l'âge de 95 ans. Emmanuel Macron a annoncé qu'un hommage national lui serait rendu. Suivez notre direct.
    • #BADINTER Les hommages de la classe politique se multiplient au sujet de l'ancien ministre de la Justice. "Il était une figure du siècle, une conscience républicaine, l’esprit français", a lancé Emmanuel Macron depuis Bordeaux. "C'est un homme libre et un esprit tenace qui manquera à notre pays", a réagi la secrétaire nationale des Écologistes, Marine Tondelier. De son côté, Eric Ciotti a fait part de sa "profonde tristesse" à l'annonce du décès de Robert Badinter.
    #METEO Le Finistère rejoint le Pas-de-Calais en vigilance orange "crues" par Météo-France. Dans le détail, c'est le fleuve côtier Laïta qui est placé en vigilance orange par Vigicrues. De forts coefficients de marées sont "associés à de fortes surcotes liées au passage de la dépression Karlotta", précise l'agence.
    • Le jeune Eden, 9 ans, recherché depuis jeudi soir par les gendarmes des Landes, a été retrouvé cet après-midi dans le Lot-et-Garonne, a annoncé le procureur de la République de Dax. Il a été retrouvé sain et sauf avec son père à Saint-Géraud (Lot-et-Garonne).
  • Avatar
    Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #BADINTER Un recueil de condoléances sera mis à la disposition du public de ce soir à dimanche soir au ministère de la Justice à Paris, pour permettre de rendre un dernier hommage à Robert Badinter. Les portes de la Chancellerie, place Vendôme, seront ouvertes dès 19 heures ce soir.