Cet article date de plus de deux ans.

En excluant les joueurs de tennis russes par équipes des compétitions, "la fédération internationale répond aux attentes des Ukrainiens", réagit Elina Svitolina

Pour la joueuse de tennis ukrainienne Elina Svitolina, il faut que "les gens soient unis et mobilisés ensemble pour l'Ukraine" face à la guerre qui s'y déroule.

Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
La joueuse de tennis ukrainienne Elina Svitolina, lors de l'Open d'Australie le 21 janvier 2022. (MARTIN KEEP / AFP)

"C'est une bonne nouvelle, la fédération internationale répond aux attentes des Ukrainiens", réagit sur franceinfo mardi 1er mars, la joueuse ukrainienne Elina Svitolina, N°15 mondiale, après l'annonce par la fédération internationale de tennis de l'exclusion des joueurs et joueuses russes et biélorusses des compétitions internationales en équipe comme la Coupe Davis et la Billie Jean King Cup (ex Fed Cup). Les joueurs et joueuses concernés pourront toujours concourir en simple, mais sous bannière neutre et sans hymne national.

franceinfo : Comment réagissez-vous à cette annonce de la fédération internationale ?

Elina Svitolina : C'est une bonne nouvelle que l'ATP et la WTA [associations régissant respectivement le circuit masculin et féminin de tennis] réagissent et répondent aux attentes des Ukrainiens. C'est une nouvelle étape dans la bonne direction, je pense, pour que les gens soient unis et mobilisés ensemble pour l'Ukraine. Ce qui se passe en Ukraine en ce moment est vraiment très difficile.

>>>Conflit Russie-Ukraine : suivez notre direct

Cela fait 6 jours que l'invasion russe a débuté, comment vous sentez-vous ?

Ces 6 derniers jours ont été particulièrement horribles, je n'ai pas beaucoup dormi parce que j'ai contacté ma famille en Ukraine, mes amis, j'essaie de les aider comme je peux tout en étant à plusieurs milliers de kilomètres. Une des plus grandes villes de notre pays, Kharkiv, à côté de la frontière russe, a été détruite, elle est spéciale pour moi car j'y ai passé plusieurs années pour ma carrière. Ça me brise le coeur de voir les informations et de recevoir les réactions des Ukrainiens. Là-bas ils luttent, je l'entends vraiment dans leur voix. C'est un moment de l'histoire vraiment terrible pour l'Ukraine, pour les habitants toujours sur place. Pour être honnête, je n'ai pas réussi à me concentrer sur le tournoi [qu'elle dispute au Mexique, elle affronte au premier tour une joueuse russe qui jouera sous bannière neutre]. J'ai posté ce message sur les réseaux sociaux car je crois que c'est ma mission d'aider à travers la communauté du tennis.

Que voulez-vous dire à votre peuple ce soir ?

Je n'arrête pas de penser aux Ukrainiens qui sont restés là-bas, qui ont pris les armes. Les mères, les pères, tous les volontaires qui ont décidé d'aider l'armée et leur pays, c'est quelque chose qui demande beaucoup de courage et j'y pense sans cesse. J'ai décidé de donner toutes les primes de mes tournois pour l'armée ukrainienne et aux gens dans le besoin dans mon pays. C'est la manière d'aider à ma manière.

Votre compatriote et ancien joueur de tennis, Serhiy Stakhovsky, est revenu en Ukraine pour prendre les armes : avez-vous de ses nouvelles ?

Oui, je parle avec lui tous les jours et je m'inquiète beaucoup. C'est une décision très courageuse qu'il a prise, parce qu'il n'était pas en Ukraine et il a décidé d'y retourner pour défendre notre pays : ça demande beaucoup de courage de retourner en Ukraine pour se battre, j'ai beaucoup de respect pour lui.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.