Coup d’Etat au Niger : la France a commencé à évacuer ses ressortissants sur place

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min
Coup d’Etat au Niger : la France a commencé à évacuer ses ressortissants sur place -
Coup d’Etat au Niger : la France a commencé à évacuer ses ressortissants sur place Coup d’Etat au Niger : la France a commencé à évacuer ses ressortissants sur place - (France 3)
Article rédigé par France 3 - O. Longueval, A.-F. Lespiaut, A. Bocher, S. Lisnyj, L. Marques, C. Beauvalet
France Télévisions
France 3
Les opérations d’évacuation sont en cours au Niger. Un avion de l’armée de l’Air a décollé de la capitale, mardi 1er août, et doit atterrir tard dans la soirée à Roissy à Paris. La décision a été prise dans la matinée par le quai d’Orsay, qui évoque une dégradation de la sécurité.

Devant l’aéroport de Niamey (Niger), c’est l’attente avant de pouvoir être évacué. Ce 1er août, les ressortissants français qui le souhaitent peuvent quitter le territoire, six jours après le coup d’Etat contre le président Bazoum. Pour certains, le départ est compliqué, avec une vie à emporter dans quelques valises ou à laisser derrière soi. “J’ai laissé mon chat, mon conjoint”, avance une Française. Les évacués ont rejoint l’aéroport par leurs propres moyens, pour embarquer dans deux avions militaires français. 

600 ressortissants contactés par le quai d’Orsay 

Comme les 600 ressortissants invités à quitter le pays, Anthony Garcia a été informé dans la matinée par l’ambassade. “On nous a demandé de prendre un petit sac avec le nécessaire”, précise-t-il. À Paris, une cellule de crise a été mise en place pour contacter chacun des ressortissants français, dans un contexte de sécurité qui se dégrade. Depuis le coup d’État, des manifestants s’opposent à la présence économique et militaire de la France, même si le départ des ressortissants fait débat dans la capitale. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.