Loiret : les soldes de la ville de Montargis freinés après les émeutes

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Loiret : les soldes de la ville de Montargis freinés après les émeutes -
Loiret : les soldes de la ville de Montargis freinés après les émeutes Loiret : les soldes de la ville de Montargis freinés après les émeutes - (FRANCE 2)
Article rédigé par France 2 - Y. Madec, E. Huin, V. Ghiri, M. Petitjean, B. De Saint-Jore
France Télévisions
France 2
Les soldes s’achèvent ce 1er août après cinq semaines au lieu de quatre. La rallonge devait permettre de compenser les pertes liées aux violences urbaines. Le centre-ville de Montargis avait notamment été bien touché.

Du contreplaqué à la place des vitrines, et un parquet brûlé. Dans ce magasin de Montargis (Loiret), le traumatisme des émeutes de juin dernier est encore bien présent. “Les deux vitrines ont été cassés (…) à l’intérieur tout a été volé”, précise Pauline Branger, vendeuse. Jeudi 29 juin, 200 émeutiers ont pillé et saccagé le centre-ville. Symbole des violences, la pharmacie s’écroule le lendemain. Pour les commerçants, c’est une double peine alors qu’ils ratent le début des soldes.  

20% de perte de chiffre d’affaires 

Un mois après le drame, certains clients sont revenus. “Il y en a beaucoup qui sont venus par solidarité, pour rendre service”, précise Pauline Branger. Cependant, il est impossible de rattraper complètement les pertes dues aux émeutes. Selon la mairie, 20% du chiffre d’affaires des soldes a été perdu. “Toutes les boutiques n’ont pas pu ouvrir dans un délai extrêmement rapide”, explique Philippe Vareilles, adjoint au maire. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.